3:44 - mardi décembre 11, 7894
FLASH INFO :

« Gilets jaunes » : Hausse du Smic, baisse de la CSG, pas de retour arrière sur l'ISF, retour sur le discours d'Emmanuel Macron

Vers la fin des chaudières à fioul ?

108 Vues La Rédaction 0 Commentaires
Illustration

Le premier ministre souhaite la disparition des chaudières à fioul dans 10 ans. Plusieurs mesures accompagneront les français dans cette transition.

Le premier ministre Édouard Philippe a annoncé il y a quelques jours la disparition des chaudières au fioul d’ici 10 ans. Plusieurs mesures ont de ce fait été mises en place afin d’encourager les français à faire appel à leur plombier pour passer à un autre mode de chauffage. Décryptage.

Les raisons de la disparition progressive des chaudières au fioul

Deux principales raisons justifient la disparition progressive des chaudières au fioul. La première, il s’agit d’un mode de chauffage qui devient de plus en plus coûteux pour les ménages. Faire appel à un chauffagiste pour passer du fioul à un autre mode de chauffage pourra leur permettre de réaliser des économies. En effet, entre octobre 2017 et octobre 2018 on a assisté à une hausse significative du prix du fioul, le litre étant passé de 0,74 à 1,01 euros.

La seconde raison pour laquelle le gouvernement encourage les ménages à contacter un plombier pour les débarrasser de leur chaudière au fioul est son impact sur l’environnement. Le chauffage au fioul est très polluant. Or on estime à 14% le pourcentage des français qui utilisent le chauffage au fioul. Bien que les citoyens se situent essentiellement en zone rurale, l’impact s’étend à tout le territoire et voir au-delà des frontières.

Les alternatives au chauffage au fioul

Il est possible de se rapprocher de son plombier pour connaître quelles sont les alternatives au chauffage au fioul. Il en existe plusieurs. Si pour certaines elles sont coûteuses, elles ont néanmoins cet avantage d’être plus performantes, économiques et surtout moins polluantes. C’est le cas par exemple de la chaudière au gaz dont tous les avantages sont présentés sur nidouillet.com. Il est à noter qu’elle ne fait pas partie de la prime à la conversion.

Illustration

Une autre alternative que pourra vous conseiller votre plombier est la chaudière biomasse. Il s’agit d’un système de chauffage qui fonctionne en exploitant l’énergie provenant de la combustion de matière organique. C’est le cas par exemple du bois qui est moins coûteux et moins polluant que les énergies fossiles. De plus, en faisant un dépannage chaudière pour passer d’un équipement polluant à un équipement à énergie renouvelable il est possible de bénéficier de certaines aides.

Les aides financières à la conversion des chaudières au fioul

Afin d’accompagner les ménages dans l’abandon des chaudières au fioul plusieurs aides ont été mises en place. On vous en parle plus en détail dans cet article. Le crédit d’impôt à la transition énergétique fait parties de celles-ci. En réalisant votre transition énergétique avec un plombier chauffagiste certifié RGE vous pourrez en bénéficier. Un amendement a été adopté par les députés afin d’étendre le champ d’application de cette mesure au remplacement de chaudière au fioul.

Au delà de la déduction du coût d’achat des équipements nécessaires au dépannage chaudière pour en installer une à énergie renouvelable, le crédit d’impôt à la transition énergétique intègrera aussi le prix de la main d’œuvre du plombier. Il portera également sur les frais de dépose de la cuve au fioul. Le taux concernant ces opérations sera non pas de 30%, mais de 50%. Les ménages pourraient aussi bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, Matignon prévoyant d’augmenter la durée de celui-ci.

La guerre contre les chaudières à fioul semble bel et bien lancée, même si pour l’instant seuls 349 remplacements de chaudière ont été enregistrés selon les chiffres du ministère de la transition écologique et solidaire.

Vos réactions

Filed in