6:06 - lundi décembre 17, 2018

Gilets jaunes : Les images terribles des violences à Paris de ce samedi 1er décembre

134 Vues Jérémy R. 1 respond
gilets jaunes
Les violences à Paris ce 1er décembre / Capture MailOnline

Ce samedi 1er décembre a été l’une des plus violente journée qu’est connu le mouvement des gilets jaunes depuis le début des manifestations. Une partie de la capitale habituellement tranquille, s’est transformée en une zone de guérilla urbaine, laissant place a des scènes ultra violentes.

Ce sont des affrontements ultra violents qui se sont produits ce samedi entre des casseurs et les forces de l’ordre à Paris et dans plusieurs régions de France. Les autorités avaient pourtant mis en place un dispositif exceptionnel pour cette journée avec la mise en place de 37 000 policiers, 30 000 gendarmes et 30 000 sapeurs-pompiers qui étaient déployés sur tout le territoire.

Malgré cet important dispositif de sécurité, cela n’a pas empêché les casseurs venus très nombreux pour se confronter aux policiers. Les images filmées par les internautes et les médias tout au long de la journée à Paris, montrent des scènes ultra violentes qui ne s’étaient pas produites depuis de nombreuses années.

Les gilets jaunes contre les casseurs !

Pour les gilets jaunes, ces incidents ne reflètent en aucun cas le mouvement lancé depuis le 17 novembre. Plusieurs d’entre eux se disent consternés et choqués par les scènes dont ils ont été témoins tout au long de la journée. « On ne se reconnait pas dans cette guérilla urbaine. Ce n’est pas ça le mouvement des gilets jaunes. Nous on s’exprime de manière pacifique. » nous a témoigné l’un d’entre eux présent sur la place de l’étoile au moment où les premiers débordements faisaient rage.

Voici un tour en images, des incidents qui auront marqué cette journée à Paris.

Dans cette séquence, plusieurs casseurs qui ont revêtu des gilets jaunes pour se mêler au cortège, entourent un véhicule de type Porche 911 avant de retourner la voiture et de fêter dignement cet acte de destruction. Certains d’entre eux iront même jusqu’à piétiner sur le véhicule alors qu’au même moment d’autre voitures sont incendiées à seulement quelques mètres des manifestants.

Avenue Kléber, plusieurs individus sont parvenus à démarrer un véhicule de chantier. Ces derniers auraient ensuite tentés de foncer en direction des forces de l’ordre.

Quelques heures plus tôt, sous l’Arc de Triomphe, des casseurs qui se trouvent juste à proximité de la tombe du soldat inconnu, jettent des bouquets, des barrières en direction des CRS. Plusieurs membres des gilets jaunes vont alors tout faire pour protéger la tombe du soldat inconnu en entourant l’édifice permettant de faire barrage aux casseurs qui finiront par rebrousser chemin.

Un CRS se fait violemment frapper au cours des incidents. Alors que le policier venait de charger avec son unité, ce dernier s’est retrouvé seul au moment où ces collègues ont reculé. Cet à ce moment là qu’un groupe a profité de l’occasion pour l’attraper puis de le jeter au sol avant de le rouer de coup. Fort heureusement, d’autres gilets jaunes viendront le protéger puis de l’extraire du groupe comme en témoignent les images ci-dessous.

Incendie à la banque LCL du boulevard Haussmann : Des casseurs sont parvenus à mettre le feu dans l’une des banques LCL située boulevard Haussmann. Plusieurs habitants se sont retrouvés pris au piège par les flammes avant que ces derniers ne soient évacués par d’autres gilets jaunes.

Des casseurs s’en prennent aux gilets jaunes. Dans cette vidéo, on peut-y voir un groupe de casseurs, s’en prenant aux gilets jaunes alors que ces derniers étaient en train de les résonner. Des images qui montrent une fois de plus la détermination des casseurs qui ne sont pas du tout présent pour le mouvement mais pour faire un maximum de dégâts.

Macron : « Baise tes morts !  ». Au cours de cette journée sous tension permanente, plusieurs médias relayaient en temps réel les évènements de la journée. Alors qu’un journaliste de la BBC était en train de faire un duplex, un individu s’est approché de ce dernier avant de lancer face caméra : Macron : « Baise tes morts ! enculé, fils de pute » coupant l’intervention du journaliste qui a ensuite résumé la situation en anglais à sa chaîne d’information.

Des pompiers pris à partie par des jeunes alors que ces derniers intervenaient sur l’incendie d’un véhicule de police. Les militaires se sont fait caillasser puis ont rebroussé chemin. Fort heureusement, l’incendie avait pu être circonscrit. Avenue de la Grande-Armée, c’est un 4×4 qui a été retourné par plusieurs individus. Ces derniers ont ensuite mis le feu au véhicule.

Des jeunes cassent un abris bus. L’un d’entre eux est même équipé d’une masse pour briser les vitres.

Une barrière du jardin des Tuileries arrachées. Un groupe d’individus sont parvenus à arracher une barrière du jardin des Tuileries. Cette dernière s’est effondrée sur un groupe de manifestants, blessant plusieurs d’entre eux.

Fort heureusement, cette journée n’a pas seulement été marquée par des violences. Preuve en est avec ces images filmée par des internautes sur le Boulevard de l’Opéras où un important cortège de gilet jaune avait décidé de se rassembler. Ces derniers ont déambuler dans le quartier dans une ambiance festive comme en témoignent les images ci-dessous. Preuve que la manifestation des gilets jaunes peut aussi se dérouler dans la joie et la bonne humeur quand les casseurs ne sont pas à l’horizon.

Vos réactions