Close

Les Ulis : Le commissariat de police de nouveau ciblé par des jets de cocktails molotov par plusieurs individus

longjumeau

Un véhicule de la police nationale / Photo Kevin.B CC

Le commissariat des Ulis situé en Essonne, a de nouveau été la cible de projectiles et de cocktails molotov dans la nuit du 14 au 15 juillet.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que le commissariat, implanté dans un quartier des Ulis, fait l’objet d’une attaque aussi violente.

Dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15, le commissariat de la commune a été attaqué par plusieurs individus. Quelques heures seulement après la célébration de la fête nationale, l’établissement a essuyé plusieurs jets de projectiles mais également des cocktails molotov.

Fort heureusement, aucun fonctionnaire n’a été blessé mais des véhicules de police ont toutefois été dégradés au cours de ces attaques.

Le commissariat des Ulis a déjà été la cible de nombreuses attaques

Implanté en plein cœur des quartiers des Ulis, le commissariat a déjà été la cible de plusieurs attaques similaires à celle de ce dimanche. En février 2017, une vingtaine de personnes s’en étaient pris au bâtiment en y jetant des cocktails molotov et des pierres. Ne réussissant pas à pénétrer dans les locaux, les individus avaient alors cassé des abribus à proximité du commissariat.

En juillet 2015, le bâtiment avait été pris pour cible et un véhicule de police avait été incendiée. Des affrontements violents qui s’étaient déroulés durant deux nuits consécutives entre force de l’ordre et une cinquantaine d’individus.

Des faits qualifiés d’ « extrêmement graves » pour le secrétaire départemental Unité SGP Police Essonne

Pour Olivier Michelet, secrétaire départemental Unité SGP Police Essonne, cette attaque commise dans la nuit du 14 au 15, a été qualifiée de faits « extrêmement graves » comme il l’a précisé à nos confrères de BFMTV.

Plusieurs communes de l’Essonne ont été le théâtre d’incidents au cours de cette même nuit. Parmi elles, les villes de Montgeron, Massy, Gif-sur-Yvette, Ris-Orangis, Corbeil-Essonnes, Avrainville ou encore Athis-Mons dont les pompiers ont été sollicités à plusieurs reprises pour des incendies de poubelles et de voitures.

A Chilly-Mazarin, les policiers ont été la cible de tirs de mortiers. Quatre personne ont toutefois été interpellées durant cette nuit de violences.

« Tous ces événements démontrent que le département de l’Essonne est un département difficile où la violence est toujours présente. L’attaque du commissariat des Ulis en est l’emblème » , a dénoncé le syndicat Alliance.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top