Close

Villebon-sur-Yvette : Un automobiliste contrôlé avec un deux-tons et des lumières similaires à celles des forces de l’ordre

Paris

Illustration d'un véhicule de police / Pixabay

Ce conducteur s’est octroyé quelques passe-droits qu’il a dû vite regretter…

Lundi matin, les gendarmes du PSIG de la brigade de Palaiseau ont arrêté le conducteur d’une Lexus qui était équipée de lumières similaires à celles utilisées par les forces de l’ordre.

L’homme qui a été contrôlé à Villebon-sur-Yvette, avait équipé son véhicule, de feux de pénétration, de bande sur le pare-brise, de feux de pare-soleil et d’un deux-tons. Bien entendu, tout son équipement a été installé sans aucune autorisation de détention.

Les gendarmes ont saisi tous les équipements et l’automobiliste a été verbalisé.

Pour rappel, les articles R313-29 et R313-34 du code de la route prévoient que le fait de détenir, d’utiliser, d’adapter, de placer, d’appliquer ou de transporter à un titre quelconque les feux réservés aux véhicules d’intérêt général est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Dans certains cas, l’immobilisation du véhicule peut être prescrite dans les conditions prévues aux articles.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top