Close

Michou, la figure emblématique des nuits parisiennes est décédé à l’âge de 88 ans

Michou

Michou s'est éteint à l'âge de 88 ans / Photo Gregmontmartre CC BY-SA 4.0

Le responsable du music-hall transformiste parisien de Montmartre qui porte son patronyme était âgé de 88 ans. Michel Catty, dit Michou, est décédé, a communiqué son adjoint à France Info.


Il s’est éteint ce matin dimanche 26 janvier 2020. Il aura travaillé plus d’une soixantaine d’années sur les hauteurs parisiennes dans son célèbre cabaret de la rue des Martyrs, dans le 18e arrondissement de Paris.

Il avait fait l’acquisition en 1956 de son légendaire music-hall qui recevait chaque jour des personnalités et des personnes qui n’étaient pas connus, venir souper en assistant à un show musical avec des transformistes chantants des mélodies d’immenses artistes qui ont marqué le public, toutes générations confondues.

Au départ, c’était un modeste bar. L’endroit commence à prendre de l’ampleur au cours des années. En 1961, Michou démarre des numéros de transformistes. A Paris, beaucoup de personnes savent où se situe le 80 rue des Martyrs. A l’étranger également. En Chine, aux États-Unis, en Australie, le cabaret emblématique de Michou a su se faire une authentique popularité.

Durant six ans, « Chez Michou » est l’endroit des festivités étincelantes et extravagantes, recevant par ailleurs des célébrités mémorables. Artistes de variétés, comédiens, personnalités de la politiques. Dalida, Edith Piaf, Sylvie Vartan ou encore Diana Ross. L’atmosphère de l’endroit, la convivialité et les représentations ont bercé les Français.

Beaucoup plus tard, après les premiers numéros, la nouvelle génération de Stromae, Zaz ou encore Adèle sont également fascinés par le maître communicatif et son music-hall.

Michou était facilement repérable avec ses complets et ses longue-vue opaque bleu. Les habitants de la Rue des Martyrs le croisait régulièrement.

Dernièrement, il avait parlé de ses recommandations concernant son établissement : Il avait alors déclaré : « Que mon music-hall succombe avec moi » . Pour ses funérailles, il aurait donc tout envisagé : Une célébration à l’abbatiale Saint-Jean, rue des Abbesses, puis un défilé à travers Montmartre jusqu’au columbarium Saint Vincent, où serait disposé une magnifique sépulture bleue.

Michel Catty avait vu le jour à Amiens. Cela faisait déjà quelques temps qu’il savait que sa santé se dégradait. Symbole du spectacle à l’originalité démonstratif, Michou, avait été fait cavalier du régiment de distinction en 2005.

Il conviait chaque mois dans son music-hall, les plus vieux habitants de Montmartre. Il était également apprécié du Moulin-Rouge, le Lodo ou encore le Crasy Horse.

« Chez Michou » avait obtenu la gloire avec le célèbre film « La cage aux folles ».

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top