Close

Nîmes : un homme se suicide dans l’enceinte du Palais de Justice

Le Palais de Justice de Nîmes / Steffen Heilfort - CC BY-SA 3.0

Vendredi 12 juin, un homme s’est donné la mort dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Nîmes. Selon les premiers éléments, l’homme portait une « arme longue ». Ces motivations sont encore inconnues. 

Peu avant 8h15, ce vendredi matin, un homme serait parvenu à entrer dans l’enceinte du Palais de Justice de Nîmes par une porte secondaire habituellement réservée au personnel du Tribunal. Celle-ci n’était pas équipée de portiques de sécurité, et donc de détecteur de métaux, selon FranceInfo

« C’est un drame très douloureux pour la communauté judiciaire » a déclaré de son côté le Procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, à nos confrères de Midi-Libre Nîmes. 

Selon ce dernier, l’homme serait monté dans les services de la Cour d’Appel, aurait croisé plusieurs personnes sur sa route avant de se diriger vers la Salle des pas perdus pour mettre fin à ses jours.

Aucune personne n’a été blessée mais une demi-douzaine de personnes ayant été en contact avec l’individu ont été prises en charge par une cellule psychologique précise Le Parisien

Les services de démineurs ont été appelés en renfort sur les lieux après la découverte d’un sac laissé par la victime. Une fois la zone sécurisée, l’esplanade Charles-de-Gaulle de Nîmes a de nouveau été accessible aux piétons.

Selon les premiers éléments du procureur de la République de Nîmes, l’homme âgé d’une quarantaine d’années « attendait beaucoup de la justice et qui n’a jamais obtenu gain de cause. ». Ce dernier ayant engagé plusieurs procédures judiciaires au civil pour des problèmes personnels, dans lesquelles le tribunal n’a jamais statué en sa faveur, ajoute FranceInfo.

L’utilisation d’une « arme longue » interroge sur les intentions de l’homme, toujours non identifié. Une enquête a été ouverte été confiée à la sureté départementale de Nîmes.

Par Clarisse Guibert

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top