Close

Des habitants de l’île de Sein affirment au “Quotidien” avoir piétiné la gerbe de fleur déposée par Marine Le Pen après la célébration du 18 juin

Une gerbe de fleurs déposée par Marine Le Pen, vandalisée par des habitants de l'île de Sein / Capture TMC Quotidien

Ce mercredi, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, s’est rendue sur l’île de Sein pour y célébrer l’appel du 18 juin du Général de Gaulle. La femme politique qui avait avancé d’un jour son déplacement sur l’île.

Ce jeudi soir, l’émission Quotidien diffusée sur TMC est revenue sur la visite de Marine Le Pen qui était en déplacement sur l’île de Sein pour y commémorer l’appel du 18 juin du Général de Gaulle.

La présidente du Rassemblement national, a déposé une gerbe de fleurs devant le monument des Forces Françaises Libres comme en témoignent les images publiées sur le compte officiel de Marine Le Pen.

Sauf que quelques instants plus tard, celle-ci a disparu comme a pu le constater la journaliste correspondante de l’émission qui se trouvait sur place. Elle a alors mené l’enquête en ville avant de croiser deux des habitants qui ont expliqué avoir piétinée la gerbe de fleurs avant de l’a jeter à la poubelle. « Avec mon vélo, j’ai été là-bas [au monument], j’ai ramené la gerbe au bistrot. Et tout le monde s’est amusé à piétiner gentiment. » explique l’un d’eux.

Ce dernier qui a ajouté « Au début, on aurait pas piétiné [le ruban qui accompagnait la gerbe] s’il y avait une croix de Lorraine ou un symbole de la France libre. Quand il y a écrit ‘Marine Le Pen’, ça ne veut rien dire pour nous.” »

Le Rassemblement National réagit et annonce des poursuites judiciaires

Le parti de Marine Le Pen n’a pas tardé à réagir à la suite de cet acte de vandalisme. Le Rassemblement National a fait savoir sur son compte officiel Twitter que l’auteur « de cet acte de vandalisme abject » a été identifié. « Ce dernier ira, du coup, s’expliquer de cette profanation devant le tribunal correctionnel. » fait savoir le parti.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)

scroll to top