Close

Export d’animaux vivants : PETA alarme sur le mal-être qu’endurent les vaches tuées pour le cuir

Une vache suspendue dans le vide par la jambe / Photo Karremann pour PETA

C’est une nouvelle vidéo très difficile que vient de partager l’association PETA France sur l’exportation des vaches qui sont tuées dans des conditions insoutenables pour la revente de leur cuir.

Ce jeudi 9 juillet, l’association de défense animalière, PETA France a diffusé la vidéo d’une nouvelle enquête du journaliste Manfred Karremann publiée par PETA Allemagne.

Combattre la maltraitance animalière !

Une vidéo publiée sur la plateforme Youtube par l’association montre le calvaire des vaches qui sont acheminées depuis l’Europe ou encore l’Amérique du Sud vers des abattoirs situés en Irak, au Liban, en Turquie et autres pays étrangers.

Des animaux qui sont utilisés par l’industrie internationale du cuir et qui sont tués dans des conditions déplorables, alors que la pandémie de Covid-19 continue à sévir dans le monde.

Dans cette même vidéo, le journaliste Manfred Karremann qui a mené l’enquête, souhaite montrer comment les animaux sont soumis de manière routinière à des voyages vers l’étranger pouvant durer des semaines. Des animaux qui sont pour la plupart blessés ou affaiblis, se faisant hisser par une jambe à l’aide d’une grue pour être placé dans une camionnette. Ces derniers sont ensuite égorgés à même le sol sans être endormi. Sur d’autres images, on peut-y voir des biquettes parquées par centaines dans un même véhicule. Ils n’ont pas d’espace et sont exposés à la chaleur. La plupart d’entre elles mourront avant même d’arriver dans les abattoirs. Des pratiques ou plutôt des sévices que condamne fermement l’association PETA.

« Dans un monde toujours fortement impacté par un virus mortel lié au traitement cruel et à l’abattage d’animaux par les humains, ces images bouleversantes devraient nous faire tirer la sonnette d’alarme. » explique Marie-Morgane Jeanneau, porte-parole de PETA France. « Le cuir représente de la douleur et des souffrances terribles pour les animaux tués pour le produire, et sa production pose un risque sanitaire pour nous humains, et c’est pourquoi PETA demande aux consommateurs souhaitant agir avec compassion de n’acheter que des produits végans. » ajoute cette dernière.

Chaque année, plus de 1,4 milliard de vaches, de chèvres et de moutons – et des millions d’autres animaux – sont tués pour le cuir. Un étiquetage ambigu empêche les consommateurs de savoir avec certitude d’où vient le cuir dont est fabriqué tel ou tel article. Du cuir végan et durable est fabriqué à partir de pommes, de liège, de champignons, d’ananas, de mangues et d’autres matériaux imite les caractéristiques du cuir d’origine animale sans la cruauté, le risque de maladie transmissible et la dégradation environnementale qu’implique la production de ce-dernier.

Par Jérémy Renard avec PETA France

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top