Close

Paris. Un magistrat mis en examen pour « proxénétisme »

L'intérieur du Tribunal de Grande Instance de Paris / CC

Soupçonné d’avoir perçu les revenus d’activité d’une prostituée, le vice-président du tribunal de grande instance de Paris a été mis en examen pour « proxénétisme ».


À l’issue de sa garde à vue ce mercredi, un magistrat exerçant au sein du tribunal de Paris a été placé sous contrôle judiciaire.

Les faits se seraient déroulés au cours de l’année 2018 et 2019. C’est à cette époque que le sexagénaire aurait entretenu une relation avec une prostituée âgée d’une vingtaine d’année.

Selon les informations rapportées le Figaro, le magistrat parisien est « soupçonné d’avoir bénéficié des revenus d’activité de sa compagne prostituée pendant leur relation au cours des années 2018 et 2019 », a précisé le ministère public. Celle-ci avait porté plainte au début de l’année 2020. Une information judiciaire a été ouverte ce mercredi pour proxénétisme, « dans le cadre d’une vie commune entre le mis en cause et la plaignante ».

Le magistrat n’a pas été suspendu

Le parquet de Nanterre a été saisi. Les faits qui lui sont reprochés sont répréhensibles par la loi, car le Code pénal définit le proxénétisme comme le fait « d’aider, d’assister ou de protéger la prostitution d’autrui ». L’accusé qui encourt une peine de prison allant jusqu’à sept ans et 150 000 euros d’amende.

Cependant le magistrat n’a pas été démis de ses fonctions, mais la direction des services judiciaire a été saisie, afin de statuer sur d’éventuelles sanctions disciplinaires.

Par Gherbi Dourra

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top