Close

États-Unis. Des grands-parents condamnés pour avoir enfermé leur petite fille de 5 ans dans une cage pour chiens

Charles DeRonda, 63 ans et Mary DeRonda, 59 ans, ont été accusés d'avoir enfermé leur petite fille dans une cage pour chiens / DR

Un couple et leur ami originaires de l’Oklahoma ont été appréhendés par la police ce lundi. Ces derniers sont accusés d’avoir enfermé leur petite-fille dans une cage pour chiens pendant plusieurs jours.


Charles DeRonda, 63 ans et Mary DeRonda, 59 ans, ont été accusés d’avoir enfermé leur petite fille dans une cage pour chiens pendant plus d’un mois et demi en 2020.

Selon les médias américains, la victime qui était gardée par ses grands parents, avait 4 ans au moment où les sévices ont commencé. Après plusieurs semaines d’enfermement, le calvaire de la petite fille a pris fin le 15 décembre dernier quand la police a reçu un signalement de plusieurs témoins, affirmant avoir vu une femme quitter l’hôpital en voiture alors qu’elle se trouvait en état d’ébriété, transportant avec elle la petite fille.

Quand les policiers ont débarqué au domicile des grands-parents, c’est à ce moment qu’ils ont découvert la victime qui était « extrêmement sale, puante et négligée » comme l’a décrit une personne des services sociaux. La maison était quant à elle remplie d’ordures et de nourriture pourrie.

Toujours selon les médias américains, le jeune fille aurait déclaré que son grand-père ne la nourrissait. La victime qui n’avait pas l’accès à la salle de bain.

En position fœtale avec un chien dans la cage

Au cours de son audition, la fillette a décrit dans quelles conditions elle était enfermée. Elle explique qu’elle avait été contrainte d’adopter une position fœtale dans la cage et qu’elle ne pouvait pas bouger. Les grands-parents y mettaient même un chien avec elle, comme le précise un rapport de police.

D’autres médias expliquent que la victime avait été mise en cage parce qu’elle était « ennuyeuse » ou lorsqu’elle était punie. Une cage de 71 cm de long par 45 cm de large et 48 cm de hauteur dans laquelle était régulièrement enfermée la petite fille.

Un complice interpellé

Un homme âgé de 46 ans, accusé de s’être régulièrement rendu au domicile des DeRondas a été appréhendé ce lundi. Il est accusé de maltraitance sur enfants par blessure. Jeremy Lee Cook qui n’était autre que l’ami de Charles DeRonda, était également connu de la police pour des faits de cambriolage en 2019.

Quant au couple, ces derniers qui étaient divorcés mais qui continuaient à vivre ensemble dans ce pavillon, ont été accusés de négligence envers un enfant. Ils ont été placés en détention provisoire dans l’attente de leur jugement.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top