Close

Rennes. Disparition de Magali, mère de quatre enfants

Magali Blandin est portée disparue depuis plusieurs jours / Capture FB Gendarmerie d'Ille et Vilaine

Magali Blandin, 42 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 10 février dernier. Pour le moment, aucune piste n’est exclue.


Cette mère de quatre enfants qui habite la commune de Montfort-sur-Meu, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Rennes, a été vue pour la dernière fois le mardi 9 février, depuis elle reste introuvable.

Disparition inquiétante

Une enquête a été ouverte et confiée aux gendarmes de Montfort-sur-Meu. Les gendarmes d’Ille et Vilaine qui ont publié un appel à témoin pour tenter de retrouver la femme. La dernière fois qu’elle a été aperçue, la mère de famille portait un manteau trois-quart de couleur noire et des bottines marrons. Magali Blandin est de corpulence athlétique et à les cheveux Mi-long et châtains clairs.

Si vous avez des informations permettant d’aider les enquêteurs: CONTACTEZ LA COMMUNAUTÉ DE BRIGADES DE MONTFORT-SUR-MEU AU 02.99.09.00.12 ou 17, 24H24 – 7J/7.

D’importantes recherches ont eu lieu ce mardi 16 février

Ce mardi, plus de 300 personnes dont 150 volontaires épaulés par les gendarmes, ont effectué d’importantes recherches dans la campagne de Montfort-sur-Meu. Une grande battue qui a duré jusqu’à la tombée de la nuit, à la recherche d’éventuelles indices sur Magali Blandin, fait savoir Ouest-France.

Les militaires, au moyen d’un hélicoptère et de chiens renifleurs, avaient déjà ratissé ce lundi les champs, les cours d’eau et les fossés, précise le quotidien régional.

Son téléphone portable géolocalisé jeudi

Le téléphone portable de la mère de famille avait été géolocalisé jeudi dernier. Magali Blandin avait été vue pour la dernière fois, la veille de sa disparition, à son travail. C’est l’une de ses collègues qui a déclenché l’alerte.

Pour le moment, aucune piste n’est exclue. Magali Blandin, éducatrice de profession, exerçait à Rennes. Récemment séparée de son conjoint, elle était venue habiter à Montfort-sur-Meu depuis septembre dernier, précisent nos confrères.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top