Faits Divers et Actualité en Île-de-FranceVal-d'Oise (95)

Argenteuil : Deux adolescents interpellés après la découverte d’une jeune fille morte par noyade

Une jeune fille de 14 ans est décédée par noyade ce lundi soir à Argenteuil, dans le Val d’Oise. Deux adolescents de 15 ans ont quant à eux été appréhendés. L’origine d’un différent semble privilégié.


Les deux jeunes, un garçon et une fille, âgés tous les deux de 15 ans sont soupçonnés d’avoir poussé leur victime, âgée de 14 ans, dans le fleuve selon les informations d’Europe 1.

De son côté, la mère de la victime a précisé que les deux adolescents actuellement en garde à vue, harcelaient sa fille. Ce lundi soir, ces deux derniers auraient frappé la victime avant de la pousser volontairement dans la Seine. Ils ont ensuite pris la fuite.

Toujours selon Europe 1, les deux auteurs, pris de remords, se seraient ensuite confiés à l’un de leurs parents, qui s’est rendu sur les lieux du drame avant qu’il ne retrouve « un gant avec une mèche de cheveux » comme l’a précisé le parquet de Pontoise à nos confrères.

Frappée à plusieurs reprise à la tête et au visage avant d’être jetée à l’eau

La mère de famille revenu au domicile a prévenu la police après avoir constaté que les deux adolescents avaient pris la fuite. De son côté, la mère de famille avait quant à elle signalé la disparition inquiétante de sa fille en début de soirée. Les secours arrivés sur les lieux sont finalement parvenus à repêcher le corps de la victime à proximité où elle était tombée à l’eau, au niveau du quai Saint-Denis.

Le corps de la victime a été examiné sur place par un médecin légiste qui a pu déterminer que cette dernière avait été frappée à la tête et au visage à plusieurs reprises avant d’être jetée à l’eau. Les deux mineurs ont finalement été interpellés aux environs de 2 heures du matin alors que ces derniers avaient trouvé refuge chez un de leurs amis. Ils ont été immédiatement placés en garde à vue dans le cadre de cette affaire.

La victime harcelée par les deux suspects

Le parquet indique de son côté qu’aucuns antécédents pénaux n’était connu concernant les trois adolescents qui fréquentaient le même établissement, à savoir le Lycée Cognacq-Jay d’Argenteuil. La mère de la victime a indiqué que les deux suspects se seraient livrés à du harcèlement envers sa fille. L’enquête se poursuit pour faire toute la lumière sur ce drame qui a coûté la vie à une adolescente de 14 ans.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires