Close

Les États-Unis annoncent l’arrêt temporaire du vaccin Johnson & Johnson après des effets indésirables graves observés

Illustration de l'entrée de la société pharmaceutique américaine, Johnson & Johnson / CC0 1.0

L’Agence américaine des médicaments enquête actuellement sur le vaccin américain Johnson & Johnson après « six cas rapportés aux États-Unis de personnes ayant développé des cas sévères de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin. », fait savoir le Figaro confirmant une information de l’AFP.


Après l’AstraZeneca, c’est désormais le vaccin américain Johnson & Johnson qui fait l’objet d’une enquête de l’Agence américaine, ont annoncé les autorités ce mardi.

Les autorités sanitaires américaines qui ont recommandé une « pause » dans l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre la Covid-19. Ceci fait suite à la découverte de caillots sanguins apparus chez six cas qui ont reçu une dose du vaccin américain.

L’enquête qui a pour but de déterminer si l’apparition de ces caillots ont un lien ou non avec la vaccination survenue quelques jours plus tôt.

Plus d’informations à venir…

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top