Close

Joseph Szwarc, victime de la rafle du Vel d’Hiv, s’indigne contre les anti-vaccins qui utilisent l’étoile jaune : « J’ai porté l’étoile, je sais ce que c’est, je l’ai dans ma chair »

Joseph Szwarc, victime de la rafle du Vel d'Hiv, indigné par la comparaison de l'étoile jaune à celle des antivax / Capture Twitter

Cet ancien déporté s’est exprimé ce dimanche à l’occasion de la « Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État Français » et il n’a pas mâché ses mots sur la comparaison des anti-vaccins concernant l’étoile jaune que ce dernier a porté durant la guerre.


Joseph Szwarc, rescapé de la rafle du Vel d’Hiv, qui était présent ce dimanche 18 juillet lors de « Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État Français » s’est indigné contre les anti-vax qui depuis quelques jours, utilisent l’étoile jaune comme marque de manifestation contre la mises en place du pass sanitaire et la vaccination.

« Cette comparaison est odieuse ! »

Joseph Szwarc, ancien déporté.

Invité à prendre la parole au cours des commémorations ce dimanche 18 juillet, Joseph Szwarc s’est exprimé sur la façon dont les anti-vaccins traitent les juifs qui ont été déportés durant la guerre : « Je voudrais dire mon indignation devant ce qu’il s’est passé cette semaine. » a déclaré cet ancien rescapé de la rafle du Vel d’Hiv avant que ce dernier n’ajoute : « Cette comparaison est odieuse ! Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point j’ai été touché. Les larmes me sont venues. Je l’ai porté l’étoile moi, je sais ce que c’est. Je l’ai dans ma chaire encore. » a-t-il conclu les larmes aux yeux.

Des déclarations poignants qui ont été applaudies par l’assistance. Joseph Szwarc qui lors de son discours, a appelé les Français et Françaises à « se lever et de ne pas laisser passer cette vague outrancière, antisémite et raciste, qui rôde dans les coins. » rappelant ainsi qu’il s’agit d’ « un devoir primordial ».

Depuis les dernières annonces d’Emmanuel Macron concernant la vaccination obligatoire chez les soignants et l’extension du pass sanitaire à de nombreux lieux publics, de nombreux français sont descendus dans les rues pour exprimer leur désaccord avec ces nouvelles mesures que plusieurs d’entre eux qualifient comme étant une « dictature ». D’autres ont quant à eux porté une étoile jaune au cours des manifestations. Une étoile en rapport avec la traque des juifs par les Nazis au cours de la Seconde guerre mondiale. Une comparaison qui a choqué bon nombre d’internautes, de célébrités ainsi que plusieurs personnes de la classe politique.

Par Jérémy Renard

scroll to top