ActuFaits Divers et Actualité en Île-de-FranceParis (75)

Convois de la liberté : des policiers ont-ils commis des bavures ce samedi à Paris ?

Ce samedi 12 février, plusieurs militants du « Convoi de la liberté » se sont rassemblés à Paris pour protester contre les mesures sanitaire et la mise en place du pass vaccinal et quelques échauffourées ont éclate avec les forces de l’ordre qui étaient déployés en nombre sur la capitale.


Fenêtre de voiture brisée, arme braqué et contrôle systématique des identités… Ce samedi, les policiers ont été déployés en nombre sur la Paris et autour de la capitale pour empêcher les différents « convois de la liberté » de converger sur les Champs-Élysées.

Malgré une présence importante des forces de l’ordre, cela n’a pas empêché plusieurs milliers de personnes de venir exprimer leur mécontentement sur la plus belle avenue de Paris. Partis depuis quelques jours de plusieurs grandes villes de France, les militants du « Convoi de la liberté » qui se sont inspirés de celui des Canadiens, avaient pour but de rallier la capitale ce weekend pour exprimer leur mécontentement face aux mesures sanitaires imposées en France dont la mise en place du pass vaccinal.

Des bavures policières se sont-elles produites ce samedi ?

Selon le ministère de l’intérieur, 7600 manifestants se sont rassemblés ce samedi à Paris pour tenter de bloquer la capitale, sans succès face à l’important dispositif de policiers mis en place par les autorités. Si plusieurs militants sont parvenus à se rendre sur les Champs-Élysées, la situation s’est rapidement tendue quand les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule.

Des gaz lacrymogène qui ont très rapidement submergé l’avenue de l’Arc de Triomphe, faisant fuir au passage de nombreux clients qui profitaient des terrasses de restaurant comme en témoignent les images filmées par les journaliste Rémy Buisine et Clément Lanot. Certains d’entre eux étant même attablés avec leurs enfants, ont du quitter les lieux précipitamment.

Les policiers qui étaient particulièrement à cran au cours de cette manifestation, ont procédé à plusieurs interpellations qui ne se sont pas toujours déroulées dans les règles. En témoigne cette première séquence d’un automobiliste du « Convoi de la liberté » qui se trouvait sur la place de l’Étoile lorsque celui-ci a fait l’objet d’un contrôle de police plutôt brutal comme le montre les images publiées sur les réseaux sociaux. Alors que l’automobiliste est stoppé par une voiture de police, deux policiers descendent du véhicule avant que l’un d’eux ne vienne braquer son arme sur le conducteur arrêté.

Dans une autre scène filmée par un témoin, on peut-y voir un policier qui s’approche d’un autre automobiliste ayant décidé d’immobiliser son véhicule. Après lui avoir ordonné de déplacer son véhicule, le policier finit par briser la vitre conducteur du véhicule dont celui-ci a été immédiatement enlevé et mis en fourrière après les faits.

https://twitter.com/JeremyPaoloni/status/1492492172955951109?s=20&t=Jxkd5BeqNBnIRR2jiKX8qw

De son côté, la Préfecture de police de Paris dit avoir « ouvert une enquête interne » suite à la vidéo d’un des policiers ayant braqué son arme de service sur un automobiliste ce samedi.

Ce samedi, les tensions se sont apaisées entre force de l’ordre et manifestants en fin de journée. Ce dimanche, les militants étaient moins nombreux mais présents aux abords de la Tour Eiffel pour continuer leur action qui n’aura finalement pas eu autant d’impact qu’aux Canada où les militants bloquaient depuis plusieurs jours la capitale D’Ottawa.

Par Jérémy Renard

Votre réaction suite à cet article ?

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles similaires