Vie pratique et Loisirs

Votre combinaison de pluie moto – Speedway

Lorsqu’il pleut, roulez au sec et au chaud avec une combinaison de pluie moto Speedway, spécialiste de l’accessoire pour motos & scooters.


Moto : comment rouler sous la pluie ?

Lorsqu’il pleut, tous les usagers de la route doivent modifier leur comportement et adapter leur conduite aux conditions de circulation dégradées. Les motards doivent faire preuve d’une vigilance accrue car, sur une route mouillée avec une visibilité limitée, ils sont exposés à de nombreux dangers. Quelques règles sont à respecter pour passer entre les gouttes, la première étant la prudence, la deuxième étant d’être équipé d’une combinaison de pluie moto pour rester au sec et au chaud, et pouvoir se concentrer sur la route.

Avant de prendre la route à moto, ce qu’il faut faire lorsqu’il pleut

Avant de prendre la route à moto lorsqu’il pleut, il faut vous préparer à une conduite difficile et aux dangers qui peuvent survenir. Avant même de démarrer votre moto, vous devez vous assurer d’être dans les meilleures conditions pour conduire sous la pluie.

Vérifier l’état mécanique de la moto

Pour pouvoir vous aventurer sur une route mouillée en toute sécurité, contrôlez l’état de votre moto. Vérifiez le fonctionnement de vos freins, sachant que sur route mouillée il faudra davantage utiliser le frein arrière. Assurez-vous également de l’état de vos suspensions et de votre direction, ainsi que du bon fonctionnement de vos éclairages. Vous pouvez aussi vérifier les différents niveaux : de carburant pour éviter de tomber en panne sous la pluie, mais aussi d’huile de liquide de freins pour qu’ils soient tous bien opérationnels.

Contrôler l’état de vos pneus

Il est préférable d’avoir des pneus en bon état et à la bonne pression avant de vous lancer sous la pluie. C’est là aussi une règle générale : vérifier l’état de ses pneus avant de prendre la route, car sur une route mouillée où les trajectoires sont parfois plus approximatives, des pneus usés avec des sculptures inadaptées à la bonne évacuation de l’eau, accroissent les risques de perte d’adhérence et d’aquaplaning.

Vérifier votre équipement, casque et combinaison de pluie moto

Par équipement, on entend votre casque et votrecombinaison de pluie moto. Votre casque doit être propre et muni de bandes réfléchissantes vous permettant d’être bien vu. Votre visière quant à elle doit être propre pour assurer une visibilité parfaite. Avant de partir, prenez le temps de bien la nettoyer. Le plus sûr est certainement d’être équipé d’une visière ayant un revêtement déperlant ou d’appliquer sur la vôtre un traitement déperlant. Il existe des bombes prévues à cet effet.

Il est aussi recommandé de revêtir unecombinaison de pluie moto. Ce vêtement de pluie est conçu pour vous protéger des intempéries sans être entravé dans vos mouvements. La combinaison de pluie moto est entièrement couvrante. Elle combine imperméabilité, protection et confort. Ces combinaisons sont généralement faites en polyester pour assurer une étanchéité parfaite, ce qui n’est pas superflu pour lutter contre la pluie pénétrante en raison de votre vitesse de déplacement.

La combinaison de pluie moto est légère et s’enfile facilement. La fermeture principale est munie d’un zip ou d’une fermeture Éclair protégée par un rabat qui assure son étanchéité. Déclinée en plusieurs modèles pour toutes les tailles et corpulences, la combinaison de pluie moto est équipée de plusieurs points de réglage pour l’ajuster au mieux : un scratch réglable au col pour faire la jonction avec le casque, des élastiques fixes aux poignets et aux chevilles pour stopper les infiltrations d’eau.

La combinaison de pluie moto est dotée d’une large bande réfléchissante pour vous permettre d’être bien vu par les autres usagers de la route et assurer votre sécurité.

Les bons gestes à avoir à moto lorsqu’il pleut

Sur la route, vous devez toujours adapter votre conduite aux conditions météo. Il est préférable de rouler à vitesse réduite et d’éviter les surfaces glissantes comme certains marquages au sol, les feuilles mortes sur la chaussée, les plaques d’égout, les taches d’huile et d’hydrocarbure, les flaques d’eau pouvant provoquer un phénomène d’aquaplaning. La moto doit rester la plus droite possible. Évitez de l’incliner lorsque vous déboîtez ou que vous tournez, pour maintenir la bande de roulement du pneu, la partie la plus adhérente, en contact avec la route.

Enfin, lorsque vous roulez sur un revêtement trempé ou simplement humide, tenez-vous à distance du véhicule qui vous précède. En effet, il est recommandé de doubler la distance de freinage pour votre sécurité.

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires