6:29 - vendredi décembre 9, 2016

11 Septembre 2001 : Récit d’une journée qui a fait basculer le monde entier

Sep 7, 2011 302 Vues Jérémy R. 1 respond

A l’occasion du 10ème anniversaire de la tragédie du 11 septembre, la rédaction d’Actu-Mag a tenu à rendre un hommage aux victimes de ces terribles attentats, qui se sont abattus sur Manhattan (New York) en frappant un des symboles des Etat-Unis : Les tours du World Trade Center. Nous vous proposons de revenir en image, mais aussi en vidéo, sur cette journée marquante, qui aura fait trembler le monde entier, et dont certaines conséqunces sont encore visibles aujourd’hui. Le pire attentat de l’histoire du terrorisme à l’échelle national.

La terrible journée du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis minutes par minutes :

À 8 h 46, le vol 11 American Airlines percute la face Nord de la Tour Nord (1WTC) du World Trade Center à la vitesse de 790 km/h. L’impact se situe au niveau des 94 et 98 étages, soit 27 minutes après son détournement et 8 minutes après que le NORAD fut informé. Plus de 300 personnes furent tuées sur le coup.

À 8 h 51, un contrôleur aérien informe le New York Center que le vol 175 a changé son code transpondeur, deux fois, quatre minutes plus tôt, il tente de contacter le vol.

À 8 h 53, le vol 77 est détourné par cinq terroristes.

 

 

 

À 8 h 55, un contrôleur aérien prévient le New York Center que le vol 175 est détourné. Au même moment, le président George W. Bush est à Emma E. Booker Elementary School, à Sarasota en Floride, dans le cadre d’une visite prévue pour promouvoir l’éducation et la politique de Bush sur l’administration scolaire. Le conseiller présidentiel Karl Rove lui dit qu’un petit bi-moteur s’est écrasé dans le World Trade Center.

À 8 h 56, le transpondeur du vol 77 est coupé, l’appareil disparaît du radar d’Indianapolis Center.

À 9 h 00, l’Indianapolis Center informe des agences de la disparition du vol 77.

À 9 h 02, le FAA’s New York Center prévient le Air Traffic Control System Command Center, à Herndon en Virginie, du détournement du vol 175.

 

À 9 h 03, le vol 175 United Airlines percute le côté Sud de la Tour Sud (2WTC) à 950 km/h, au niveau des étages 78 et 84. Plus de 200 personnes furent tuées sur le coup. Au même moment, le FAA’s New York Center prévient le NEADS du détournement du vol.

À 9 h 05, le New York Center ferme son espace aérien. Au même moment, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Andrew Card, informe le président Georges W. Bush du deuxième crash.

À 9 h 20, au quartier général du FBI à Washington, une équipe de 250 agents commence à enquêter sur les attentats. Ils examinent les listes des passagers des vols détournés et font le lien entre certains noms et Al-Qaïda.

À 9 h 29, Bush fait un discours à Booker Elementary School devant plus de 200 élèves et journalistes. Il déclare:

« Aujourd’hui nous vivons une tragédie nationale. Deux avions se sont écrasés dans le World Trade Center s’apparentant à une attaque terroriste contre notre pays. »

— George W. Bush

 

À 9 h 30, le vol 93 est détourné et sort de sa route. Au même moment l’Empire State Building, le Chrysler Building, le Rockefeller Center et le Metropolitan Museum of Art sont fermés. Deux F-16 décollent de Langley Air Force Base en Virginie.

À 9 h 37, le vol 77 American Airlines s’écrase dans l’ouest du Pentagone, soit 37 minutes après sa disparition. Le QG de la FAA fut prévenue du détournement 12 minutes avant le crash et le NEADS 3 minutes avant.

À 9 h 38, Steven O’Brien, pilote d’un avion cargo C-130 Hercules non-armé de la National Guard, rapporte à la tour de contrôle de Reagan: « Il semble que l’avion s’est crashé dans le Pentagone, monsieur. ».

À 9 h 52, la National Security Agency intercepte une communication entre un associé d’Oussama Ben Laden en Afghanistan et une personne en Géorgie, déclarant qu’il a entendu une bonne nouvelle, et que d’autres cibles seront touchées.

À 9 h 54, Air Force One décolle de l’aéroport international de Sarasota-Bradenton avec le président Bush à son bord. L’avion atteint l’altitude de croisière et fait des cercles pendant environ 40 minutes le temps de discuter de sa destination. Richard Clarke, coordinateur national pour la sécurité, la protection des infrastructures et le contre-terrorisme, active le Continuity of Government program, qui ordonne l’évacuation des membres clés du gouvernement vers des sites sécurisés.

À 9 h 57, les passagers du vol 93 se révoltent contre les terroristes.

 

À 9 h 59, la Tour Sud (WTC2) du World Trade Center s’effondre, 55 minutes après l’impact du vol 175. Plusieurs équipes de pompiers, ainsi que des personnes bloquées aux étages supérieurs, furent tués. Le 4 World Trade Center, ainsi que le Marriott World Trade Center (3WTC), furent partiellement détruits par l’effondrement de la tour Sud.

À 10 h 03, le vol 93 United Airlines s’écrase au sud-est de Pittsburgh dans le comté de Somerset, en Pennsylvanie à 933 km/h. Il était à 20 minutes de vol de Washington DC. Le crash se produit 29 minutes après que la FAA fut informée de son détournement. Le FAA n’a jamais informé le NORAD du vol 93, il sera prévenu 4 minutes plus tard. Le NEADS ne localisera jamais le vol 93 qui s’était déjà écrasé.

À ce moment-là, les 19 terroristes sont morts dans les 4 différents crashs. Les attentats auront duré moins de deux heures: entre le 1er détournement et le dernier crash, il s’est écoulé 1 h 44 et entre le premier et le dernier crash, 1 h 25.

À 10 h 08, le Air Traffic Control System Command Center rapporte au FAA Headquarters que le vol 93 s’est peut-être crashé près de Johnstown en Pennsylvanie.

À 10 h 13, le siège des Nations-Unis à New York est évacué.

 

À 10 h 20, le président Bush, à bord d’Air Force One, annonce au vice-président qu’il a l’autorisation d’abattre un avion si cela est nécessaire.

À 10 h 28, la Tour Nord (WTC1) du World Trade Center s’effondre, après 103 minutes d’incendie, suite à l’impact du vol American Airlines 11.

À 10 h 31, le NORAD communique au NEADS l’ordre de tir du vice-président.

À 10 h 35, Air Force One prend la direction de Barksdale Air Force Base à Shreveport en Louisiane.

À 10 h 53, le Département de la Défense des États-Unis met l’armée en état d’alerte maximale, le DEFCON 3 est déclenché pour la première fois depuis 1973.

Defcon est une contraction des termes américains DEFense et CONdition, désignant le niveau d’alerte militaire des forces armées des États-Unis.

À 12 h 00, le président George W. Bush arrive à Barksdale Air Force Base en Louisiane.

À 12 h 15, plus aucun vol commercial ou privé ne survole les États-Unis.

 

 

 

À 14 h 50, le président Bush arrive à Offutt Air Force Base, au Nebraska. Il convoque le Conseil National de Sécurité à une téléconférence depuis le bunker du United States Strategic Command.

À 15 h 30, le chef des pompiers du FDNY ordonne l’évacuation de l’immeuble 7 World Trade Center, suite à son instabilité.

À 16 h 20, le président Bush quitte Offutt Air Force Base à bord d’Air Force One pour retourner à Washington D.C.

 

À 17 h 20, le 7 World Trade Center, un immeuble de 47 étages qui a subi des dommages lors de l’effondrement des tours jumelles, s’effondre.

À 18 h 54, le président des États-Unis d’Amérique George W. Bush arrive à la Maison Blanche.

 

 

À 20 h 30, le président des États-Unis d’Amérique George W. Bush s’adresse au peuple américain depuis le bureau ovale de la Maison Blanche:

« Ces actes meurtriers, à grande échelle, étaient destinés à effrayer notre nation en la plongeant dans le chaos et le repli… mais ils ont échoué. Notre pays est fort. Un grand peuple se lève pour défendre une grande nation. Les attentats terroristes peuvent secouer les fondations de nos immeubles les plus hauts mais ils ne peuvent pas ébranler les fondations de l’Amérique. Ces attaques brisent l’acier mais ne peuvent entamer l’acier de la détermination (…) L’Amérique, ses amis et alliés se joignent à tous ceux qui veulent la paix et la sécurité dans le monde et nous sommes unis pour gagner la guerre contre le terrorisme. »

— George W. Bush, le 11 septembre 2001

 

 

 

À 21 h 00, le président Bush réunit le National Security Council.

À 23 h 30, avant de se coucher, le président Bush écrit dans son journal: « Le Pearl Harbor du XXIe siècle a eu lieu aujourd’hui… Nous pensons que c’est Oussama Ben Laden ».

 

 

La vague d’attentats, conduits par 19 terroristes le matin du 11 septembre 2001 sur le territoire américain, aura fait près de 3 000 victimes et plus de 6 000 blessés.

Vos réactions

Filed in