5:08 - dimanche décembre 11, 2016

Des militants de Greenpeace dans une centrale en Suisse

Mar 5, 2014 223 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Une centaine de membres de l’association Greenpeace ont pénétré ce matin dans la centrale nucléaire suisse de Beznau, brandissant des banderoles sur lesquelles on pouvait y lire l’inscription « The end« .  La célèbre ONG a expliqué dans un communiqué que cette action avait pour but d’exiger la fermeture immédiate du site, jugé comme une installation exposée à des risques d’accidents, car trop vieille.
L’organisation estime en effet que la centrale, en activité depuis 45 ans, n’est plus sûre du fait de son âge. L’objectif principal de l’opération était donc de prévenir une possible catastrophe, dans la lignée du drame de Fukushima, qui bouleversait la planète il y a maintenant trois ans.
Des militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale suisse de Beznau. (Hangout - Greenpeace - AFP)

Des militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale suisse de Beznau. (Hangout – Greenpeace – AFP)

L’âge de l’installation nucléaire entraîne « plusieurs défauts de sécurité susceptibles de mettre en danger la population suisse ainsi que nos voisins européens« , comme le précise Greenpeace. L’association réclame l’arrêt immédiat des activités de la centrale de Beznau, mais aussi celle de Mühleberg, située près de Berne. 

« Trois des plus vieux réacteurs nucléaires de la planète se trouvent sur le territoire suisse. Avec des installations aussi vétustes, le risque d’accident augmente avec chaque jour qui passe« , ajoute Florian Kasser, chargé de campagne nucléaire de l’ONG.

La police suisse a affirmé qu’elle contrôlait la situation, et que « tout est calme » sur place.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in