1:32 - lundi décembre 5, 2016

F1 : Rosberg s’impose sur le Rocher

Mai 25, 2014 248 Vues Cyprien B. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Nico Rosberg s’est imposé pour la deuxième fois de suite sur le circuit mythique de Monte-Carlo, ce dimanche après-midi. Parti en pole position, l’Allemand, qui a grandi à Monaco, n’a jamais perdu la tête de la course, devant son public.

Rosberg avait réalisé samedi le meilleur temps des qualifications, ce qui lui a valu de partir devant tout le monde. Juste derrière lui, son coéquipier et rival Lewis Hamilton lui a mis la pression pendant toute la course, sans jamais parvenir à passer premier. Pour la cinquième fois en six Grand Prix, l’écurie Mercedes réalise le doublé. Mais jusqu’à présent, à l’exception de la première course, où Rosberg l’avait emportée, Hamilton avait tout gagné. Une domination sans partage de Mercedes, qui laisse les autres écuries se partager les points et se bagarrer pour la troisième place.

Aujourd’hui, c’est Daniel Ricciardo, le jeune pilote de chez Red Bull, qui a gagné le droit d’accompagner les deux cadors sur le podium. Autrement dit, les trois premiers pilotes sont arrivés dans leur ordre de départ. Derrière, on a pu voir les François Romain Grosjean (8ème) et Jules Bianchi (9ème) rentrer dans les points.

Le classement complet :
  1. Nico Rosberg (Mercedes – ALL) ; 1h49’27″661 (Moy. : 142,8 km/h)
  2. Lewis Hamilton (Mercedes – GBR) ; + 9″2
  3. Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault – AUS) ; + 9″6
  4. Fernando Alonso (Ferrari – ESP) ; + 32″4
  5. Nico Hülkenberg (Force India-Mercedes – ALL) ; + 1 tour
  6. Jenson Button (McLaren-Mercedes – GBR) ; + 1 tour
  7. Felipe Massa (Williams-Mercedes – BRE) ; + 1 tour
  8. Jules Bianchi (Marussia-Ferrari – FRA) ; + 1 tour
  9. Romain Grosjean (Lotus-Renault – FRA) ; + 1 tour
  10. Kevin Magnussen (McLaren-Mercedes –  DAN) ; + 1 tour
  11. Marcus Ericsson (Caterham-Renault – SUE) ; + 1 tour
  12. Kimi Räikkönen (Ferrari – FIN) ; + 1 tour          (Meilleur tour : 1’18″479 au 77ème tour)
  13. Kamui Kobayashi (Caterham-Renault – JAP) ; + 3 tours
  14. Max Chilton (Marussia-Ferrari – GBR) ; + 3 tours
Abandons :
  • Esteban Gutiérrez (Sauber-Ferrari – MEX) : Accident
  • Valtteri Bottas (Williams-Mercedes – FIN) : Problème mécanique
  • Jean-Eric Vergne (Toro Rosso-Renault – FRA) : Problème mécanique
  • Adrian Sutil (Sauber-Ferrari – ALL) : Accident
  • Daniil Kvyat (Toro Rosso-Renault – RUS) : /
  • Sebastian Vettel (Red Bull-Renault – ALL) : Problème mécanique
  • Sergio Pérez (Force India-Mercedes – MEX) : Accrochage
  • Pastor Maldonado (Lotus-Renaults – VEN) : Problème mécanique
Classement général des pilotes :

Les deux pilotes Mercedes restent en tête et accroissent leur avance sur Alonso, qui complète le podium. Grosjean est treizième avec 8 points. Vergne est quatorzième avec 4 points. Bianchi est seizième avec 2 points.

  1. Rosberg ; 122 pts
  2. Hamilton ; 118 pts
  3. Alonso ; 61 pts
  4. Ricciardo ; 54 pts
  5. Hülkenberg ; 47 pts
  6. Vettel ; 45 pts
Classement général des constructeurs :

La domination est sans partage de la part de Mercedes, qui survole la compétition. Red Bull et Ferrari sont les deux principaux candidats à la seconde place.

  1. Mercedes ; 240 pts
  2. Red Bull-Renault ; 99 pts
  3. Ferrari ; 78 pts
  4. Force India-Mercedes ; 67 pts
  5. McLaren-Mercedes ; 52 pts
  6. Williams-Mercedes ; 52 pts
  7. Toro Rosso-Renault ; 8 pts
  8. Lotus-Renault ; 8 pts
  9. Marussia-Ferrari ; 2 pts
Le résumé de la course :

Rosberg est donc parti en pole, devant son coéquipier Hamilton. Derrière, on retrouve les Red Bull de Ricciardo et Vettel, puis les Ferrari d’Alonso et Räikkönen. Vergne part 7ème, devant Magnussen, Kvyat et Pérez. Les Français Grosjean et Bianchi se classent respectivement 14ème et 21ème sur la grille.

Pas d’incidents notables au départ des 22 monoplaces, ou plutôt des 21, puisque Maldonado est resté bloqué sur la ligne lors du tour de chauffe. Puis vient le vrai départ : Räikkönen profite du mauvais départ de Ricciardo, qui a bloqué Alonso, pour prendre la 4ème place. Vettel a pris la 3ème place. Mais dans le virage Mirabeau, Pérez percute une McLaren et part contre le rail de sécurité : second abandon de la course. La voiture de sécurité entre en piste dès le premier tour, afin de pouvoir dégager le bolide du Mexicain sans risque. Grosjean en profite pour chausser des pneus tendres, pour tenter de tenir 77 tours sans s’arrêter.

Après 3 tours, la course peut reprendre normalement. La monoplace de Vettel peine à engranger de la puissance, et l’Allemand est contraint d’abandonner rapidement, après avoir été dépassé par plusieurs pilotes, malgré un arrêt au stand et une tentative de repartir, en vain.

A l’avant, Hamilton ne lâche pas Rosberg. L’écart entre les deux Mercedes dépasse rarement la seconde. Le Britannique espère pousser son coéquipier à la faute.

Au 12ème tour, Daniil Kvyat abandonne, pour des problèmes mécaniques. Adrian Sutil réalise un festival et enchaîne les dépassements, ce qui lui permet de gagner trois places. Les deux Mercedes ont pris de l’avance, et n’ont plus d’autres adversaires qu’eux-mêmes.

Quelques tours plus tard, on apprend par les commissaires de course que Bianchi, Chilton et Gutiérrez vont recevoir une pénalité de 5 secondes, car ils se sont échangés les places sur la grille de départ. Grosjean est dernier, et se fait doubler par la tête de course. Il en profite pour s’arrêter et chausser des pneumatiques super-tendres.

Au 25ème tour, Adrian Sutil manque son freinage et percute le mur avant de faire un tout-droit dans la chicane de la piscine. La voiture de sécurité fait son retour pour permettre de nettoyer la piste des morceaux de carbone de la Sauber. Plusieurs pilotes s’arrêtent dans les stands pour changer les pneus, dont les deux leaders, ce qui a pour effet d’agacer Hamilton, qui ne comprend la décision de ses techniciens. Vergne sort lui aussi des stands, mais son staff n’avait pas vu la McLaren de Magnussen. La collision est évitée de justesse, mais vaudra au Français un drive-through.

Räikkönen doit s’arrêter deux fois coup sur coup, suite à une crevaison au plus mauvais moment. Il passe de la 3ème à la 13ème place.

Après 6 tours, la course peut reprendre. Massa a bien joué le coup et peut repartir 5ème après l’intervention de la safety car. Bianchi profite du dépassement de Kobayashi par Räikkönen pour se faufiler devant le nippon. Ça passe de justesse pour le Niçois.

Vergne a exécuté sa sanction, et ressort de la voie des stands 13ème, juste derrière Bianchi. Rosberg reçoit l’ordre d’économiser un petit peu le véhicule car sa consommation de carburant est trop élevée, ce qui réduit son avance sur son coéquipier. Mais Hamilton n’arrivera pas à le dépasser.

Peu avant le 50ème tour, Massa rentre aux stands et sort des points. Hülkenberg pointe en 5ème position. Vergne provoque son compatriote Jules Bianchi pour lui prendre la 12ème place. Ils rentrent en contact mais les dégâts sont limités, et la hiérarchie n’est pas modifiée. Quelques tours plus tard, le pilote Toro Rosso doit abandonner car son moteur laisse échapper une fumée sombre. Le pilote Marussia en profite pour se rapprocher des points sans être menacé par l’arrière.

A moins de 15 tours de l’arrivée, Valtteri Bottas voit son moteur exploser, et met pied à terre, ce qui place notre Français 11ème. Mais on apprend à ce moment-là qu’il va être pénalisé de 5 secondes car il a effectué sa sanction pendant que la safety car était en piste. Puis Gutiérrez abandonne après avoir percuté le rail latéral. Il ne reste que 14 pilotes en lice, et Bianchi se retrouve 10ème sans avoir dépassé personne.

Rosberg accroît son avance sur son dauphin et s’envole vers la victoire. Hamilton abandonne la bataille pour la première place et explique par radio qu’il ressent une gêne à l’œil gauche. A tel point qu’en 8 tours, Ricciardo a repris près de 8 secondes à l’Anglais et joue désormais la seconde place.

A 5 tours de la fin, Räikkönen tente de dépasser Magnussen mais envoie les deux monoplaces dans les barrières. Rien de grave à priori, mais le Finlandais doit repasser aux stands et fait une croix sur les points. Bianchi monte en huitième place.

Rosberg passe en tête la ligne d’arrivée, comme l’année passée. Il devance Hamilton, Ricciardo, Alonso, Hülkenberg, Button, Massa, Grosjean, Bianchi (qui passe 9ème à cause de sa pénalité) et Magnussen.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in