8:47 - samedi décembre 3, 2016

La statue de Vladimir Poutine victime d’une Femen au musée Grévin !

Juin 5, 2014 219 Vues Mathilde F. 1 respond
single-thumb.jpg

Jeudi, une militante Femen a détruit à coups de pieu en bois, la statue de cire du président russe exposé au musée Grévin tandis qu’elle criait « Poutine dictator ». Elle a pénétré dans le musée quelques heures avant l’arrivée de Poutine à Paris.

La direction du Musée Grévin « déplore l’incident » et va porter plainte. Personne n’a été blessé, il reste encore à savoir comment cette femme nue a pu entrer dans le musée avec des pieux en bois sans être intercepté par la sécurité.

La jeune femme blonde a été embarquée par la police sous les yeux qui n’ont pas clignés des statues de Juan Carlos (Espagne), Barack Obama (Etats-Unis), François Hollande (France) et Angela Merkel (Allemagne). Alors que la statue de Poutine se retrouvait à terre la tête éclatée. Tout un symbole…

D’après la direction du musée Grévin, c’est la première fois qu’une statue est détruite même si quelques précédents « politiques » existent. La statue de Valéry Giscard D’Estaing avait été subtilisée en 1980 par des motards opposés à la vignette. L’année d’avant, c’est celle de Georges Marchais qui était subtilisée par des militants d’extrême droite. Elle a été retrouvée au Jardin des plantes dans la fosse aux ours, la statue avait un nœud coulant et l’inscription « Moscou » se trouvait sur son front.

Vladimir Poutine est en France à l’occasion du 70e débarquement allié en Normandie. Ce jeudi soir , il soupera avec François Hollande à l’Élysée, il rencontrera aussi le premier ministre britannique David Cameron. C’est la première fois que les dirigeants européens s’expliquent directement avec lui depuis l’annexion de la Crimée par la Russie et toutes les sanctions qui ont suivi.

Qui sont les FEMEN ?

C’est un groupe féministe d’origine ukrainienne fondé à Kiev en 2008 par Anna Hutsol (actuelle présidente du groupe), Oksana Chatchko et Alexandra Chevchtchenko.

Ce mouvement est considéré comme féministe radical, athée, antireligieux et contre la laïcité. Les Femen luttent aussi contre la corruption, la prostitution et l’influence des religions. Elles sont célèbres pour leurs interventions pour défendre le droit es femmes où elles agissent les seins nus. Elles font l’objet de nombreuses critiques à cause de leurs méthodes, leurs messages et aussi leurs sources de financement.

D’après elles, les fonds proviennent de la vente de produit Femen ou par dons privés. En 2012, une journaliste d’une télévision ukrainienne qui a infiltré le mouvement, sous-entend sur le groupe serait financé par des hommes d’affaires européens et américains mais elle ne pourra pas apporté de preuve.

En décembre 2013, la députée UMP Valérie Boyer posera la question du financement des Femen au gouvernement en s’interrogeant sur leurs « motivations profondes » et elle a mentionné de possibles « subventions et aides en nature, comme le prêt de locaux, accordées par des collectivités locales telles que la Mairie de Paris ».

 

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in