10:32 - mardi décembre 6, 2016

Tunisie : apparition d’un mystérieux lac !

Août 4, 2014 242 Vues Mathilde F. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Il y a trois semaines, un lac est apparu mystérieusement dans une région très sèche du sud de la Tunisie. Ce tout nouveau lac fait le bonheur des tunisiens qui n’hésitent pas à se jeter à l’eau !

L’origine de cette apparition est encore un mystère surtout que la région de Gafas est frappée par la sécheresse ! Alors à la vue de cette eau bleu clair et de ce sable, les habitants du coin n’ont pas réfléchis et se sont baignés, mais est-ce bien prudent ?

Personne ne sait, si l’on peut se baigner ni d’où vient l’eau ou encore comment elle est arrivée à cet endroit précis.

Les tunisiens sont venus nombreux pour voir toute cette eau, ils ont même appelé le lac « Gafsa Beach ». D’après les premières estimations recueillies par la protection civile, le volume total correspondrait à 1 million de mètre cube et la surface serait d’1 hectare ! Il serait profond de 10 à 18 mètres.

Les nageurs tunisiens vont devoir sortir de l’eau et patienter encore un peu avant de pouvoir en profiter car le directeur de la protection civile, Hatef Ouigi a interdit la baignade. Selon lui, c’est une consigné préventive qui a été donnée en attendant que les équipes spécialisées vérifient la qualité de l’eau prélevée et prennent en fonction des résultats les mesures qui s’imposent.

Hypothèses sur son origine :

L’eau pourrait être radioactive à cause de la présence de phosphates. De plus, un hypothèse de la création du lac par les nappes phréatiques n’est pas exclue. Si elle se vérifiait, des tourbillons pourraient aspirer les baigneurs dans les profondeurs du lac.

En fait, des secousses sismiques mineures auraient pu fracturer la roche jusqu’à une nappe phréatique. Sous la pression, l’eau serait alors remonté à la surface. Mais cette hypothèse a été rejeté par la faculté des sciences de Gafsa.

Autre possibilité émise par le commissariat régionale de développement agricole de Gafsa : il s’agirait d’une cuvette où les eaux de pluie se seraient petit à petit accumulées.

La dernière hypothèse explique que trois sources d’eau douce seraient apparues et auraient convergé vers le site en question.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in