L’ homme suspecté du vol du dossier médical de Michael Schumacher était incarcéré à Zurich en Suisse. Il était cadre dans une boite appelée Rega, c’est une société de secours aérien suisse, une enquête était ouverte à l’encontre de cette société pour retrouver le voleur. C’est cette entreprise qui avait organisé le rapatriement de Schumacher lorsqu’il a eu son accident de ski.

Le suspect a été retrouvé par un agent ce matin, il s’était pendu !

Il était en cellule depuis hier, apparemment il n’a pas supporté d’être enfermé. Une enquête a été ouverte pour comprendre comment un homme enfermé dans une cellule a fait pour se pendre. D’après le procureur, aucune personne n’est intervenue. Pour l’instant, rien n’est confirmé, une enquête a été ouverte.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que l’homme a été interrogé par le juge hier, il devait être entendu aujourd’hui, lors de sa rencontre avec le magistrat il avait tout nié en bloc. S’il était innocent, de quoi avait-il si peur pour mettre fin à ses jours ?

Le ministère public de Zurich avait ouvert une procédure “contre inconnu pour violation du secret professionnelle”. La France avait envoyé une demande d’entraide judiciaire et la famille a envoyé une plainte contre la société Rega.

Mais l’homme qui était enfermé dans cette cellule était-il le bon coupable ?

L’auteur du vol se faisait appelé virtuellement “kagemusha” qui signifie en japonais  “l’ombre du guerrier”, héros d’un film japonais. C’est avec ce pseudonyme qu’il a contacté les médias par mail pour vendre le dossier 50 000 euros, pour être plus crédible il n’avait pas hésité à mettre des extraits. Un homme qui prend un tel nom peut-il vraiment mettre un terme à sa vie ?

Voilà beaucoup de questions qui vont intriguer les enquêteurs, pour l’instant le dossier médical du grand sportif reste introuvable. Au dernières nouvelles, Michael Schumacher se remettait plutôt bien. Le porte-parole de la famille de Schumacher, Sabine Kehm a envoyé un mail :

     “Nous sommes sans mots et profondément choqués”.

Dans le communiqué du procureur, il souligne que le suspect “doit bénéficier de la présomption d’innocence” comme une seule personne était impliquée dans cette affaire le parquet a décidé de “ne fournir aucune indication qui permettrai d’identifier le suspect”.

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…