3:12 - dimanche décembre 11, 2016

Val-de-Marne : élan de solidarité devant l’agression d’une femme enceinte

Déc 8, 2014 271 Vues Sylvie P. 0 Commentaires
single-thumb.jpg

Une femme de 27 ans, enceinte de 5 mois et demi, a été violemment agressée en fin de semaine au Plessis-Trévise dans le Val-de-Marne. Deux hommes âgés de 22 et 23 ans et vivant tous les deux à Villiers-sur-Marne l’ont frappée pour tenter de voler sa voiture.

Il est 17 h 30 quand la jeune femme qui revient des courses arrête sa voiture en bas de son immeuble. Elle fait signe à un voisin pour qu’il vienne l’aider à décharger ses sacs mais alors qu’elle se dirige vers son coffre, deux hommes avec le visage en partie camouflé se jettent sur elle. L’un d’eux commence par lui donner un violent coup de pied dans le ventre et le deuxième sort un couteau. Frappée, elle tombe à terre et demande à ses agresseurs de « faire attention à son bébé », ce à quoi l’un deux lui répond : « je vais le tuer, ton enfant » dévoile leparisien.fr. Ils lui réclament les clés de sa voiture, l’un d’eux la frappe au visage pendant que le deuxième la terrorise avec son couteau.

Un véritable élan de solidarité se met en place à ce moment-là. En effet, alors que la jeune femme leur indique où trouver la clé, le voisin descendu entre-temps pour l’aider à porter ses sacs, découvre la scène de violence et tente de s’interposer. Les deux jeunes menacent de le « planter » à son tour s’il ne s’écarte pas, avant de monter dans la voiture sans réussir à la démarrer. C’est ensuite le chauffeur d’un bus de la ligne 206, qui, apercevant la scène, intervient aussi en manœuvrant son bus en travers de la route pour bloquer le passage de la voiture. Plusieurs personnes interviennent encore pour apporter leur aide et les deux individus, pris au piège, prennent finalement la fuite.

Ils ont été interpellés peu après, placés en garde à vue et déférés samedi soir. La jeune femme, elle, a été emmenée très choquée aux urgences du centre hospitalier intercommunal de Créteil par les pompiers. Elle bénéficiera de quatre jours d’arrêt de travail mais elle et son futur bébé, une petite fille, heureusement s’en sont sorties indemnes.

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions