La méditation sur le long terme et l’attitude zen (nous n’allons pas reprendre la chanson de Zazie, rassurez-vous !) sont un frein préservant la perte de vitesse de matière grise inhérente au vieillissement, selon des chercheurs du UCLA Brain Mapping Center ayant effectué une étude que nous allons vous dévoiler plus bas.

On avait déjà des preuves avérées que la méditation protégeait la substance blanche du cerveau, mais cette étude est pionnière introduisant, statistiques à l’appui, également la corrélation entre cette dernière et la matière grise.

Les chercheurs de l’Université de la Californie à Los Angeles (UCLA) ont comparé deux groupes distincts : 50 personnes qui méditaient, moyenne choisie, depuis 20 ans à 50 personnes qui ne s’adonnaient pas à ce genre de pratique. Les résultats ont fait pencher la balance du côté des heureux contemplatifs : le volume de matière grise des membres du premier groupe était en effet supérieur au volume des membres du deuxième groupe.

Les chercheurs ont néanmoins nuancé leurs assertions, en mettant en exergue, que d’autres facteurs entraient certainement en jeu dans la préservation ou la déliquescence de notre cerveau.

Vous pouvez retrouver cette étude, avec plus de détails, publiée dans la revue Frontiers in Psychology.

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Eric F.
Load More In Actu

Découvrez aussi

Aisne : Un bébé de 14 mois meurt après avoir été attaqué par deux chiens de la famille !

Faits dramatique dans l’Aisne (02). Un bébé de 14 mois est mort des suites de ses bl…