3:13 - dimanche décembre 16, 0192

“Poposte Rémy” et son clip contre la police : le préfet d’Angoulême riposte !

691 Vues Eric F. 0 Commentaires
police
Un groupe de policiers / Créatives Commons

Rien ne prédisposait ce clip, « 1re Dinguerie », tourné en tapinois à Angoulême, par un tout jeune duo de rap obscur, “Poposte Rémy” (150 fans seulement sur Facebook !), a être l’épicentre d’une polémique autour de paroles outrageantes et sans ménagement contre les forces de l’ordre qui s’en insurgent. Mais le fait d’avoir posté ce morceau flingueur verbalement, il y a une semaine sur YouTube, a engendré une déferlante de vues qui a dépassé tout le monde, viseurs surpris par leur succès et visés mécontents à l’extrême !

C’est le syndicat de police Alliance, qui est monté le plus vite au créneau face à cette vidéo tout juste bonne à jeter dans les caniveaux à ses yeux (en gros à bannir des réseaux sociaux -ce qui a été fait- afin de nuire à sa publicité “anti-flics” corrosive). Les rappeurs éructent par exemple “toujours le sourire quand un flic crève” ou encore “Armes de guerre, on vient tout quer-bra”, comprendre “‘braquer” en verlan. Le duo, composé de deux cousins, de 18 et 24 ans, invoque le second degré comme argument de défense !

Le préfet, Salvador Pérez, a déposé plainte samedi matin, à la demande de son ministère de tutelle (à savoir celui de l’Intérieur donc missive émanant de Bernard Cazeneuve en personne !) à la suite du clip des rappeurs angoumoisins, ayant dépassé les bornes de l’indécence, dans le contexte encore sensible des attentats du 7 janvier 2015. Le parquet d’Angoulême est donc saisi de l’affaire et étudiera d’éventuelles poursuites judiciaires à donner ou d’une relaxe pure et simple : l’épilogue pénal prendra du temps !

Crédits Photo : Creative Commons

l’Article a été lu [post_view time=”day”] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions