1:19 - dimanche décembre 4, 2016

Beaune 2015 : le hold-up de Victoria, le palmarès complet !

Mar 29, 2015 235 Vues Eric F. 0 Commentaires
Hotel_Dieu_Beaune_3

Le Jury de cette septième édition du Festival International du Film Policier de Beaune présidé par Danièle Thompson, entourée de Emmanuelle Bercot, Stéphane de Groodt, Philippe Le Guay, Jean-François Stévenin et Elsa Zilberstein, a, fruit sans doute d’une intense réflexion collégiale au vu de la qualité des long-métrages présentés, décerné les prix suivants samedi soir :

Le Grand Prix 2015 a été octroyé au quatrième film du cinéaste allemand Sebastian Schipper : « Victoria ». En voici le synopsis : 5h42 du matin. Berlin. Sortie de boîte de nuit, Victoria (sublime Laia Costa) rencontre Sonne et ses complices. Emportée par l’alcool, l’adrénaline, l’aventure et la fureur de vivre, elle décide de les suivre tout au long de la nuit, prête à dépasser ses limites pour partager avec eux l’expérience de la transgression…

Le prix du jury a été accordé ex aequo à « Une seconde chance » de la Danoise Susanne Bier, et au thriller anglais « Hyena » de Gerard Johnson.

« Une seconde chance » raconte l’histoire d’un duo de policiers, Andreas et Simon, qui ont pourtant deux vies différentes. Alors qu’Andreas vit une vie simple avec sa femme et son fils, Simon , passe la plus grande partie de son temps dans le bar du coin. Tout va changer quand ils vont devoir intervenir chez un couple de junkies en pleine dispute. Andreas trouve dans l’appartement le bébé du couple et se retrouve alors face à un dilemme…

« Hyena » nous plonge dans une âme trouble. L’officier de police Michael Logan est doté d’une personnalité complexe où se mélangent alcoolisme et corruption. L’univers sinistre dans lequel il évolue est en pleine mutation, en raison de l’arrivée massive à Londres de gangsters albanais sans scrupules qui menacent de bouleverser la scène locale du crime. Jusqu’ici son instinct lui a toujours donné une longueur d’avance sur les autres. Mais son comportement de plus en plus autodestructeur et la brutalité des nouveaux chefs de gangs vont peu à peu entraîner Michael vers le bas d’une dangereuse spirale de peurs et de doutes…

« Marshland » de l’Espagnol Alberto Rodriguez a quant à lui été doublement récompensé par le prix spécial police et le prix de la critique. Dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, deux flics que tout oppose sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au cœur des marécages de cette région restée ancrée dans le passé parfois jusqu’à l’absurde et où règne encore la loi du silence, ils vont devoir surmonter leurs différences pour réussir à démasquer le tueur.

Enfin, le prix sang neuf est revenu à « Life Eternal » de l’Autrichien Wolfgang Murnberger. Brenner retourne à Graz, la ville où il a grandi. Il y retrouve ses anciens amis, son ancienne fiancée et les mauvais souvenirs de ce qui est resté comme une grave erreur de jeunesse. Un coup de feu à la tête manque alors de le tuer… À son réveil du coma dans lequel il a été plongé, il entreprend de retrouver la personne qui aurait essayé de le tuer. Son entourage soutient néanmoins qu’il est lui seul responsable de cet acte… Et personne d’autre.

La 7ème édition du festival de Beaune, s’est ouverte mercredi dernier, pour cinq jours, notamment au diapason de Séoul, ville mise à l’honneur cette année. Un triple hommage a été rendu, via une filmographie sélective, à Bertrand Tavernier, Claude Brasseur et John McTiernan, bien présent au festival dont il a été l’un des plus prestigieux invités (des films d’action haletants comme « Predator », « A la poursuite d’Octobre rouge », « Die Hard 3  » ont eu l’honneur de se voir offrir le luxe d’une résurrection sur grand écran).

Crédits Photo : Creative Commons par Caricato da Arnaud 25

l’Article a été lu [post_view time= »day »] fois aujourd’hui et lu [post_view] fois au total.

Vos réactions

Filed in