7:00 - vendredi décembre 2, 2016

Cannes 2015 : Gérard Depardieu rétorque de façon culottée à Sophie Marceau !

Mai 21, 2015 310 Vues Eric F. 0 Commentaires
Crédits Photo : Creative Commons/Wikipédia Attribution: Georges Biard
Crédits Photo : Creative Commons/Wikipédia Attribution: Georges Biard

Si Gérard Depardieu est avant tout au Festival de Cannes cette année pour être l’ardent avocat de Valley of Love, film en sélection officielle, présenté ce jeudi, avec qui il partage l’affiche et des répliques au poil avec Isabelle Huppert, il n’a rien perdu de sa gouaille, dont il a encore fait preuve aujourd’hui mais pour répondre aux saillies verbales à son encontre de l’un des membres du Jury -rien que ça !- à savoir la superbe Sophie Marceau, spécialiste de la montée des marches avec un détail érotique lui échappant mais n’échappant pas au public coquin et conquis tout comme aux photographes à l’affût du moindre scoop charnel à même d’émoustiller la presse people !

A propos du commentaire, visant de notre monstre sacré du cinéma français, de Sophie Marceau dans le magazine Society, où elle disait sans demie-mesure le considérer comme un prédateur, sentiment éprouvé lors de son tournage éprouvant avec l’acteur dans Police, de Maurice Pialat, en 1985, Gérard Depardieu est allé entièrement -surprise sans méprise- dans son sens ! Il s’en est justifié ainsi dans le magazine Gala : « Elle l’a ressenti comme ça. Elle était très jeune quand on a tourné ce film et c’est vrai qu’à l’époque, j’étais un peu prédateur. Et un peu con aussi. Donc ses propos ne sont pas gênants » ! En effet, Sophie Marceau, née en 1966, n’avait même pas vingt ans en 1985 !

Il n’a pas manqué cependant de se permettre un petit écart verbal, taclant Sophie Marceau gentiment au risque de la faire chuter du haut de ses talons : « Ce qui me touche, parfois, c’est que je me demande pourquoi il n’y a que chez elle que l’on voit tantôt un sein, tantôt une culotte. » ! Pour vous éclaircir sur ces propos malicieux, Sophie Marceau, belle à s’en damner, en 2006, avait laissé échapper un bout de sa poitrine, à son insu, portant déjà un décolleté des plus aguichants ! Et elle a réitéré cette année avec une vue pour des yeux aguerris sur sa petite culotte lors de la projection de Mad Max : Fury Road : de bas en haut, ses robes sur mesure, sont sans mesure sensuelle !

Vos réactions

News Feed
Filed in