3:29 - lundi décembre 5, 2016

Trop de télé à 2 ans augmente les problèmes de socialisation en 6ème !

Juil 19, 2015 4811 Vues Jérémy F. 0 Commentaires
Illustration d'un enfant devant la télévision / Pixabay
Illustration d'un enfant devant la télévision / Pixabay

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Montréal révèle que des jeunes enfants âgés de 29 mois qui passent de nombreuses heures devant la télévision, s’exposent à des problèmes de socialisation à l’âge de 12 ans, à leur entrée en 6ème.

« Il existe une corrélation entre le nombre d’heures passées à regarder la télévision chez les jeunes enfants de 29 mois et la probabilité que ceux-ci deviennent victimes d’intimidation en sixième année » indique Linda Pagani, professeure de l’Université de Montréal et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Cette dernière en charge de cette étude qui a été réalisée auprès de 991 filles et de 1 006 garçons vivant à travers la province du Québec en est venue aux conclusions suivantes :

« Il est plausible que des habitudes télévisuelles, acquises et consolidées en bas âge, déterminent les habitudes et expériences interactives. Les habitudes télévisuelles pourraient conduire à des déficits dans les compétences sociales plus tard dans la vie. Les heures passées devant le téléviseur empiètent sur les interactions familiales, qui demeurent le premier véhicule de la socialisation et l’intelligence émotionnelle » explique t-elle.

Une bonne hygiène de vie !

De son côté, L’American Academy of Pediatrics (AAP) recommande fortement aux parents à ce que leurs enfants de plus de deux ans ne restent pas plus d’une heure par jour devant la télévision. Ajoutant que cette dernière contribue énormément à leur degré de développement. L’AAP souligne qu’une journée de 24 heures doit être répartie de façon équitable pour un enfant. « Entre manger, dormir et veiller à une bonne hygiène, le reste de la journée doit être consacré à des activités enrichissantes et aux relations » précise le professeure Pagani. 

L’étude permet de tirer la sonnette d’alarme aux parents de manière à ce que ces derniers prennent connaissance des recommandations de l’AAP pour pouvoir ensuite les mettre en pratique avec leurs enfants.

Vos réactions

News Feed
Filed in