Au Kazakhstan, une épidémie mystérieuse touche la seule espèce d’antilope eurasiatique appelée Saïga. Ces antilopes sont en voie de disparition et sont depuis quelque temps les victimes d’une bactérie ou d’un germe inconnu qui leur provoque une maladie mortelle. En mai 2015, 120 000 antilopes sont décédées d’un mal étrange. D’après les scientifiques, 60 000 antilopes se sont effondrées les unes après les autres sans raison, en 4 jours.

Les chercheurs ont pratiqué des autopsies sur les antilopes décédées pour comprendre les causes de la maladie. D’après Sciences et Avenir, le géo-écologiste, Steffen Zuther et ses collègues ont découvert qu’une bactérie était en cause. Une toxine produite par des bactéries du type Pasteurella et Clostridium provoque une perte abondante de sang des organes de l’animal.

D’après les chercheurs, rien n’est encore résolu. En temps normal, l’antilope ne devrait pas souffrir de cette bactérie sauf s’il elle est touchée par une maladie qui s’attaque à son système immunitaire. Les scientifiques considèrent que le bouleversement de l’immunité chez l’animal pourrait venir de son environnement.

Les fortes pluies de mai au Kazakhstan ont provoqué la recrudescence de bactéries, à cause de l’abondance de végétaux et de l’accumulation d’eau dans le sol elles se multiplient. L’écosystème des steppes est menacé par la disparition des antilopes qui mangent l’herbe et participent au recyclage des éléments nutritifs. De plus, les prédateurs du secteur pourraient se retrouver avec une source de nourriture en moins si les antilopes saïgas devaient disparaitre.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Mathilde F.
Load More In Monde

Découvrez aussi

Barcelone cible de deux attentats : Les Espagnols soudés plus que jamais rendent hommage aux victimes

Au lendemain de deux attentats qui ont frappé la ville de Barcelone et d’une station…