12:37 - vendredi décembre 9, 2016

La neuvième édition du festival du film francophone d’Angoulême aura lieu du 23 au 28 Août.

Juil 6, 2016 202 Vues Alicia Dascoli 0 Commentaires
L'affiche du festival du Film Francophone d'Angoulème (FFA) / Capture Twitter
L'affiche du festival du Film Francophone d'Angoulème (FFA) / Capture Twitter

L’affiche du festival du Film Francophone d’Angoulème (FFA) / Capture Twitter

Cette année, du 23 au 28 août, aura lieu la neuvième édition du festival du film francophone à Angoulême, présidé par Virginie Efira et Gilles Jacob.

Le festival du film francophone d’Angoulême a été crée en 2008 par les par les producteurs Marie-France Brière, Dominique Besnehard, Patrick Mardikian et Maxime Delauney.

Cette année encore, dix films sont en compétition, seul neuf noms ont été dévoilés hier, le mardi 5 juillet dans les murs de l’institut du monde Arabe.

La liste actuelle des films en compétition est :

  • Cigarettes et chocolat chaud de Sophie Reine, un film français
  • Hedi de Mohamed Ben Attia, un film tunisien et belge
  • Les mauvaises herbes de Louis Bélanger, un film québécois
  • Ma vie de courgette de Claude Barras, un film suisse
  • Mercenaire de Sacha Wolff, un film français
  • Souvenir de Bavo Defurne, un film luxembourgeois
  • Voir du pays de Delphine et Muriel Coulin, un film français
  • Wulu de Daouda Coulibaly, un film malien et sénégalais
  • Noces de Stephan Streker, un film belge

Exceptionnellement cette année un hommage au cinéma libanais, une décision de Dominique Besnehard et Marie-France Brière suite à leur retour de Beyrouth qui veulent se battre pour que les habitants du Liban continuent à pratiquer la langue française.

Parmi les seize avant-première, il y a « l’Odyssée », en ouverture du festival : le très attendu film de Jérôme Salle, en effet le réalisateur de Largo Winch a choisi pour son prochain film de parler de la vie du commandant Jacques-Yves Cousteau qui sera joué par Lambert Wilson.

Rendez-vous vite sur le site officiel pour plus de renseignements.

Vos réactions