2:24 - mardi novembre 21, 2017

Fusillade à l’aéroport d’Orly : Le trafic reprend progressivement, la police toujours présente sur place !

324 Vues Jérémy R. 0 Commentaires
Sentinelle
Des militaires postés devant une gare / Photo Ctruongngoc CC

L’aéroport d’Orly est entièrement bouclé depuis ce samedi matin après la violente agression commise par un homme sur une militaire qui a tenté de lui dérober son arme de service avant de se faire abattre par les collègues de cette dernière.

Les toutes premières images de l’évacuation d’Orly

Les faits se sont produits aux alentours de 8h30 ce samedi 18 mars. Selon une personne témoin de l’agression qui s’est confiée au Figaro, “l’individu aurait pris en otage une militaire en la saisissant au cou tout en menaçant les deux autres autres militaires avec le fusil de la victime“.

L’assaillant s’est ensuite réfugié dans l’un des commerces de l’aéroport avant d’être ensuite abattu par les forces de sécurité. Fort heureusement, aucunes victimes n’est à déplorer.

L’aéroport évacué, les avions déroutés vers l’aéroport de Charles-de-Gaulle

Les autorités et responsables ADP ont immédiatement décidés l’évacuation de l’aéroport d’Orly. Les passagers présents dans les avions qui venaient d’atterrir ont été confinés dans les appareils pour des raisons de sécurité. Quant aux autres avions en approche sur l’aéroport d’Orly, ils ont été déroutés vers l’aéroport voisin de Roissy Charles-de-Gaulle.

La police demande de ne pas se rendre à l’aéroport d’Orly

La police demande aux voyageurs susceptibles de se rendre à l’aéroport d’Orly pour voyager de ne pas venir sur place suite à l’évacuation de ce dernier et l’interruption totale du trafic “[] Trafic suspendu, ne vous rendez pas à l’aéroport. Opération de Police en cours.“.

Les premières opérations de sécurité ont confirmé qu’il n’y avait aucun colis suspects retrouvés dans l’aéroport. Les opérations de sécurisations se poursuivent toujours.

Selon le ministère de l’intérieur, les trois militaires agressés étaient composés de 3 aviateurs dont un réserviste et une aviatrice. Ces derniers n’ont pas été blessés dans l’attaque. “Ils ont réagi avec grand professionnalisme et un sang froid remarquable” selon les propos du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian qui s’est rendu à Orly dans la matinée en compagnie du ministre de l’intérieur Bruno Le Roux.

L’homme en lien avec l’incident de Stains 

L’individu tué ce matin à l’aéroport d’Orly serait le même homme qui a blessé un peu plus tôt à Stains (Seine-Saint-Denis) un policier après lui avoir tiré dessus avec un pistolet à grenaille au ours d’un contrôle de police qui a mal tourné.

Une agent d’escale d’Orly Ouest nous raconte

Une agent d’escale présente dans l’Aéroport d’Orly Ouest aux moment des faits qui a souhaité restée anonyme nous raconte “On était en salle de pause et une collègue nous a dit qu’apparemment il y avait eu des tirs à Orly Sud, du coup nos superviseurs nous ont dit de ne pas sortir de notre régulation. On a attendu un petit moment avant de savoir ce qu’il se passait car on avait pas la télé et on avait pas de news…” puis d’ajouter “On avait interdiction de sortir de notre salle de pause jusqu’à 12h30 environ“.

INFORMATION MINUTE PAR MINUTE SUR L’INCIDENT D’ORLY

15h45 : Le trafic aérien reprend progressivement à Orly. Le ministère de l’intérieur demande toutefois aux voyageurs de vérifier ainsi que d’avoir une confirmation de leurs vols avant de se rendre sur place.

14h52 : La police nationale annonce qu’une opération de police est en cours à Garges-Lès-Gonesse et demande aux médias de ne pas gêner le travail des policiers. Ces derniers sont en train de perquisitionner le domicile du suspect.

14h40 : Réouverture du Terminal Sud aux alentours de 15h après un communiqué du groupe Aéroport de Paris sur les réseaux sociaux :

Vos réactions