Champs-Élysées

Une partie du secteur des Champs-Élysées est actuellement bouclé depuis plusieurs minutes après un incident survenu sur la célèbre avenue parisienne.

Un homme a volontairement percuté avec son véhicule un fourgon de gendarmerie aux alentours de 15H45. Selon les informations de BFMTV, l’acte est volontaire, précisant que l’homme aurait agit seul. Quelques instants après l’accident, le véhicule de l’individu s’est embrasé avant d’exploser selon les précisions du Parisien .

Une partie de l’avenue des Champs-Élysées entièrement bouclée !

L’incident s’est produit en bas de l’avenue à 200 mètres du Palais de l’Élysée. Tout le secteur est actuellement bouclé par la police.

Un escadron de gendarmerie était en train de descendre l’avenue quand celui-ci a été percuté par un véhicule de type Renault Mégane comme l’a précisé Johanna Primevert la Commissaire et porte-parole de la préfecture de police de Paris lors du premier point presse.  De son côté le porte-parole du ministère de l’intérieur, Pierre-Henry Brandet précise que l’individu serait mort.

Les gendarmes visés n’ont quant à eux pas été blessés à la suite de cette attaque dont “la piste terroriste” est privilégiée.

Retour sur les faits :

Il est environ 15h45, quand un conducteur au volant d’une Renault Mégane grise percute volontairement et à plusieurs reprises un fourgon de gendarmerie qui était en convoi sur le bas de l’avenue des Champs-Elysées. Immédiatement après la collision, de la fumée s’est échappé du véhicule. 8 gendarmes se sont approchés de la voiture avant de constater qu’une odeur de poudre et de souffre s’échappait de l’habitacle du véhicule.

Puis l’assaillant est sorti du véhicule avec une arme avant qu’il ne s’écroule de lui même au sol.

Les premières images vidéos de l’attaque :

L’opération de police est toujours en cours. La préfecture de police demande d’éviter le secteur.

Les policiers auraient trouvé une bonbonne de gaz à l’intérieur du véhicule ainsi qu’une kalachnikov selon les informations de BFMTV. Les démineurs sont toujours présents sur place et inspectent la voiture.

Une nouvelle fois nos forces de sécurité ont été visées. La menace est extrêmement élevée.

Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb a exprimé son soutien aux policiers et gendarmes en précisant qu'”Une nouvelle fois nos forces de sécurité ont été visées. La menace est extrêmement élevée.

Vos réactions

Load More Related Articles
Load More By Jérémy R.
Load More In Faits Divers Île-de-France

Découvrez aussi

Essonne : Il agresse et menace de mort les policiers

Un individu a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi après s’être montrer …