Suivez en direct la 43ème cérémonie des Césars à partir de 21h00 | Actu-Mag.fr
11:46 - vendredi juillet 20, 2018

Revivez la 43ème cérémonie des Césars 2018

350 Vues Elise Thierry 0 Commentaires
Manu Payet
L'humoriste et animateur Manu Payet / Capture Canal +

C’est ce vendredi soir que se déroulera la 43ème cérémonie des Césars en direct sur Canal + dès 21 heures. Suivez en direct cette soirée via notre page spéciale.

L’entrée folle de Manu Payet pour la 43ème cérémonie des Césars :

Revivez tous les moments de la cérémonie :

Qui va remporter le fameux césar du meilleur film? La réponse dans 2 heures…

Le joli tacle de Manu Payet envers la maire de Paris, Anne Hidalgo sur les problèmes de circulation dans la capitale.

20h42 : la belle Penelope Cruz prend la pose devant les photographes, rappelons que l’actrice espagnole est présente pour recevoir un cesar d’honneur sur sa carrière plus que florissante.

20:55 : Laurie Cholewa et Laurent Weil stoppent les interviews. À tout de suite.

21h00 : Manu Payet, le présentateur Dede la soirée commence son discours. Avec des airs de soirée hollywoodienne, le spectacle commence en chansons et danses autour de Césars.

21h07 : Manu Payet finit son introduction musicale par un un résumé des films en lices, Le sens de la fête, paysans…

21h15: après une déclaration d’amour à Penelope Cruz dans un espagnol peu hésitant, place à l’hommage à Jeanne Moreau, à qui la soirée est dédiée.

21h21 : Vanessa Paradis arrive sur scène dans une robe robe avec son ruban blanc pour mettre en avant la lutte contre les violences faites aux femmes. Elle rend hommage à Jeanne Moreau et « souhaite une très belle soirée » au cinéma français puis conclue en disant « je déclare ouverte la 43eme cérémonie des Césars ».

21h25 : Juliette Binoche remet le César du meilleur espoir masculin à Nahuel Perez Biscayart en lui disant qu’il fait « le plus beau métier du monde »

21h30 : Alice Belaidi et Arie Elmaleh gagnent » ex æquo le prix de la meilleure photo/le meilleur compte Instagram, sous l’hilarité des autres…

21h34 : ils restent sur scène pour féliciter Vincent Mathias qui gagne le César de la meilleure photo pour « Au revoir la haut ».

21h37: Restant sur scène, ils accueillent, pour le César du meilleur son, Olivier Mauvezin pour « Barbara ».

21h40 : Blanche Gardin ironise sur la thématique de la soirée #balancetonporc avant de remettre le César du meilleur espoir féminin à Camélia Jordana pour son rôle dans « Le Brio ».

21h47: Guillaume Canet rend hommage à Jean Rochefort, disparu il y a quelques mois.
s’ensuit la liste des disparus de l’année, dont le regretté Claude Rich, sur une musique de France Gall, également partie cet hiver.

21h50 : Manu Payet lance une levée de tous en silence pour penser au mouvement en marche contre les violences faites aux femmes.

21h55 : Pierre Quéffléan repart avec le César du meilleur décor pour « Au revoir là haut », remis par Pascal Elbé et Vincent Elbaz.

21h58 : les deux comédiens remettent à Robin Campillo le César du meilleur montage pour « 120 battements par minute », deuxième prix de la soirée pour le film.

22h02 : Avant de remettre le César du meilleur film de court métrage, Manu Payet s’amuse avec son ancienne compagne, la comédienne-réalisatrice Géraldine Nakache dans un sketch écolier.
Elle remet le prix à « Les Bigorneaux », réalisé par ALice Vidal.

22h08 : Manu Payet rend « hommage » au monde des séries dans une parodie du  » Bureau des légendes », la série phare de Canal +, chaine sur laquelle est, ne l’oublions pas, diffusée la cérémonie.

22h11 : Eddy Mitchell, l’une des vieilles canailles, est présent pour remettre le César de la meilleure musique originale.
il le remet à Arnaud Rebotini pour « 120 battements par minute »

22h20 : Lucien Jean-Baptiste, accompagné de Noomi Rapace, qui fait la meilleure blague de la soirée en essayant d’être raccord avec la traduction de son accompagnateur « I agree », remet à Robin Campillo le 4ème César de la soirée pour « 120 battements par minute » pour le César du meilleur scénario original.

22h25 : enfin arrive le César tant attendu, celui du « Prix du public » félicitant le film ayant fait le plus d’entrées en salle. C’est sans surprise « Raid dingue » de et avec Dany Boon qui gagne! c’est la plus classe des Ch’tis, Line Renaud qui le lui remet.

22h32 : Ensemble ils rendent hommage à Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre dernier.

22h39 : Aure Atika, costumée en Mireille Darc (mode Le Grand blond avec une chaussure noire), remet le César du meilleur costume à « Au revoir là haut » et à sa costumière Mimi Lempicka.

22h43 : le roi de la soirée, Manu Payet, remet à Pépé le Morse et à ses auteurs, le César du meilleur film d’animation en court métrage. Pour le long métrage, c’est « Le grand méchant Renard et autres contes » qui repart avec le fameux trophée.

22h48, l’oscarisée Marion Cotillard arrive pour déclarer son amour à Penelope Cruz « te quiero » à qui elle remet le César d’honneur de la soirée, accompagnée du réalisateur espagnol Pedro Almodovar.
L’actrice espagnole, et internationale, émeut le public, et la rédaction d’actu-mag, dans un discours des plus sincères, où elle remercie le cinéma français, Pedro Almodovar, son mari Javier Bardem et sa mère, présents dans la salle, et toute sa famille.

23h05 : Golshifteh Farahani, l’actrice franco iranienne, remet le César du meilleur premier film à « Petits paysans » de Hubert Charuel.

23h10 ; Monsieur Poulpe décide, avec l’aide de Manu Payet, de créer « le moment gênant de la soirée » en faisant des blagues qui tombent à plat exprès. Il finit en disant que 120 battements par minute est déconseillé aux moins de 14 ans alors que « ça fait même poppers (pas peur) ».

23h12 : Laurence Arné tente une blague sur le combat pour les femmes en reprochant le manque de présence de celles ci dans la catégorie « Meilleur acteur dans un second rôle » à son co remettant, François Xavier Demaison. C’est le personnage du boss d’Act Up dans « 120 battements par minute » qui gagne, en la personne de Antoine Reinartz.

23h18 : sketch parodique à base de Sausage party avec Manu Payet.

23h23 : le trublion des mots Stéphane de Groodt, accompagné d’Olga Kurylenko, remet à l’équipe d’Au revoir là haut (en l’absence d’Albert Dupontel) le César de la meilleure adaptation.

23h27 : Sophie Marceau, accompagnée de son partenair Pierre Richard avec qui elle tient l’affiche de Madame Mills (qui sort le 7 mars prochain), remet le César du meilleur film étranger à Faute d’amour, réalisé par Andrey Zvyagintsev.

23h31 ; Manu Payet rend hommage à Jimmy Sommerville et à son « smalltown boy » qui sert de bande son à « 120 battements par minute ».

23h35 : Sara Giraudeau gagne le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour son interprétation dans « Petit paysan ».

23h38: Elsa Zylberstein monte sur scène, afin de remettre le César du meilleur documentaire, qui va à « I’m not your negro » de Raoul Peck, absent de la cérémonie.

23h45 : Swann Arlaud gagne le César du meilleur acteur pour son rôle dans « Petit paysan », prix remis par Isabelle Huppert.

23h50 : On rend hommage à l’inégalable Danielle Darrieux, des Demoiselles de Rochefort à 8 femmes, en passant par la coqueluche de Paris. Suit la dernière salve des disparus de l’année.

23h55 : le lauréat du Prix du public, Dany Boon, remet à l’absent Albert Dupontel, le César de la meilleure réalisation pour « Au revoir là-haut ».

23h59 : entre Lambert Wilson sur scène, pour déclarer son amour aux femmes, et surtout aux actrices, et surtout à la meilleure actrice, dont il remet le César à Jeanne Balibar pour sa sublime interprétation de la chanteuse Barbara dans le film du même nom.

00h09 : Vanessa Paradis, la princesse de la soirée, revient sur scène afin de remettre le César tant attendu. Celui qui va célébrer le film de l’année. 120 battements par minute, qu’on ne présente plus à ce niveau de la soirée, remporte le trophée le plus prestigieux de la cérémonie.

00:19 la 43ème cérémonie des Césars s’achève, sur un discours de fin où Manu Payet remercie toutes ses équipes, Maxime Saada du Studio Canal, Dominique Farrugia pour la mise en scène et bien sur son crew de coeur, la famille Payet.

Nous vous souhaitons une bonne nuit cinématographique et nous vous disons à l’an prochain, pour une 44ème cérémonie qui le sera tout autant.

Retour sur le palmarès :

Vos réactions

News Feed