3:44 - lundi décembre 11, 5769
FLASH INFO :

« Gilets jaunes » : Hausse du Smic, baisse de la CSG, pas de retour arrière sur l'ISF, retour sur le discours d'Emmanuel Macron

Californie : l’incendie le plus meurtrier de son histoire !

109 Vues Virginie A. 0 Commentaires
Californie
Incendie gigantesque en Californie / Capture Youtube PBS NewsHour

Le climat méditerranéen de l’ouest de la Californie, son écosystème, ses gigantesque forêts, ses zones de buissons, d’herbes sèches, avec une urbanisation qui s’étend à la lisière des forêts, en font un terrain propice à des départs de feu meurtriers.

La Californie ravagée par de violents incendies.

Le feu a démarré jeudi matin 8 novembre sur Camp Creek Road, d’où son nom de Camp Fire. Il s’est propagé à une allure phénoménale, couvrant, selon les pompiers, un terrain de football par seconde. Depuis jeudi dernier, les autorités continuent de signaler des décès dans le violent incendie qui fait rage dans le nord de la Californie. L’incendie, baptisé « Camp Fire », est désormais le plus meurtrier de l’histoire de la Californie, a déclaré lundi soir lors d’une conférence de presse Kory Honea, le shérif du comté de Butte, qui a précisé que les autorités étaient sans nouvelles de 228 personnes. L’incendie Camp Fire, situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Sacramento, a déjà détruit plus de 7 100 habitations et entreprises dans le nord de la Californie, ce qui constitue un bilan sans précédent dans l’histoire de l’État.

Depuis le début des incendies dans plusieurs régions de Californie, plus de 224 000 personnes ont été évacuées. Les flammes de Camp Fire ont brûlé plus de 45 000 hectares de terrain et seuls 25 % du sinistre sont sous contrôle, précisent les autorités américaines. Le bilan humain est le plus lourd de l’histoire de l’État, comme relate Le Monde. Outre les décès déjà enregistrés de 44 personnes, 228 personnes manquent à l’appel dans le comté de Butte.«Jusqu’à présent, les restes de 13 nouvelles personnes ont été découverts, ce qui porte le nombre total des morts à 42» en Californie, a déclaré le shérif du comté de Butte, Kory Honea.

D’autres feux font rage.

Le « Woolsey Fire », dans la banlieue ouest de Los Angeles, près de la célèbre station balnéaire de Malibu. Ce feu est d’ampleur similaire à celle du «Camp Fire» mais a été bien moins meurtrier, avec deux victimes, trouvées dans une voiture sur une voie privée. Il a brûlé 37.600 hectares et n’était contenu qu’à 30%, selon l’agence des pompiers de Californie, CalFire. Mais des vents forts leur compliquaient la tâche. Un troisième incendie, le « Hill Fire », dans le comté de Ventura, au nord-ouest de Los Angeles et Malibu, était lui en passe d’être maîtrisé, et contenu lundi matin à 75%.

Plus de 5100 pompiers sont à pied d’œuvre, alors que pas une goutte de pluie n’est attendue d’ici la fin du mois. Les soldats du feu, venus de tout le pays, sont accompagnés sur le terrain d’anthropologistes et d’un laboratoire d’analyses ADN pour identifier les corps, parfois réduits à de simples fragments d’os.

À Malibu, toutes les écoles ont été fermées jusqu’au 19 novembre au moins. La ville, où vivent de nombreuses vedettes, a été entièrement évacuée, puis certains résidents ont été autorisés dimanche soir à regagner leur domicile. La ville de Paradise a été littéralement rayée de la carte, laissant la place à des paysages de désolation.« Des quartiers entiers ont été décimés, des rues, un pâté de maisons après l’autre […] La maison de ma fille, celle de sa belle-mère, toutes les maisons de leur rue ont été détruites. Réduites en cendres. C’est terrible », tremble encore Elizabeth Gorman, l’une des dizaines de milliers de sinistrés à avoir fui le brasier.

Catastrophe naturelle.

Le président des États-Unis Donald Trump a déclaré l’État de catastrophe naturelle pour plusieurs comtés californiens. Cela doit permettre à des fonds fédéraux d’être débloqués pour venir en aide aux sinistrés, ainsi que leur donner accès à des prêts et à des dédommagements. Le président américain a reconnu un «désastre majeur» et a ordonné une aide fédérale aux zones sinistrées – les comtés de Butte, Los Angeles et Ventura -, selon un communiqué de la Maison-Blanche. Le président avait dénoncé quelques jours plus tôt, dans un tweet, la gestion des forêts «tellement mauvaise», une accusation qualifiée de «dangereusement fausse» par le chef du syndicat des pompiers californiens, Brian Rice. Lundi matin, Donald Trump avait adressé ses remerciements aux pompiers et aux services d’urgence.

Des célébrités impactées par les flammes.

Des stars comme Miley Cyrus ont fait savoir que leur maison avaient été impactées par l’incendie, tout comme Kim Kardashian, Lady Gaga, l’acteur Gerard Butler ou encore Will Smith. La veuve de Johnny Hallyday, qui habite la Californie, a partagé sa tristesse à travers quelques images de flammes et de fumée noir. Kim Kardashian et Kanye West ont apporté leur aide aux premiers secours et à leurs voisins en engageant des pompiers privés pour leur venir en aide mais également sauver les maisons de leurs voisins.

Même si la cause des incendies qui ravagent la Californie en ce moment n’a pas été officialisée, il semblerait tout de même que la sécheresse soit en partie responsable.

Vos réactions

Filed in