Close

Gilets jaunes : Le bilan s’élève à 1 mort, 409 blessés dont 14 grièvement et 282 interpellations

gilets jaunes

Les gilets jaunes toujours mobilisés / Capture RT

Le bilan des incidents autour des blocages des gilets jaunes a été revu à la hausse ce dimanche : 409 blessés dont 14 grièvement, 282 interpellations.

« La nuit a été agitée », affirme le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui décrit «des agressions, des bagarres, des coups de couteau» et «beaucoup d’alcool dans certains endroits», explique Le Parisien. Dans la matinée, le ministère de l’Intérieur avait recensé «1 083 points de tension et 50 000 personnes sur ces points». Un bilan revu à la hausse ce dimanche, avec 2 034 rassemblements dénombrés et 287 710 personnes mobilisées au plus fort de la journée.

Bilan humain

Un policer engagé dans la sécurisation de la mobilisation a été percuté par un véhicule à un carrefour, a indiqué à l’AFP la préfecture du Bas-Rhin. C’est en voulant rattraper une moto lancée à vive allure que le policier a été percuté par un véhicule, a complété la source policière. Le fonctionnaire de police souffre de plusieurs fractures et a été hospitalisé. A Charleville-Mézières, un automobiliste a percuté deux manifestants en forçant un barrage, a indiqué à l’AFP la préfecture des Ardennes. Deux gilets jaunes ont été légèrement blessés et pris en charge par les secours. A Troyes, environ 200 manifestants se sont introduits dans la cour et le hall de la préfecture dans l’intention très claire d’en dégrader les locaux, selon un communiqué de la préfecture. Ils ont été refoulés par les forces de l’ordre. Une manifestante a chuté de sa hauteur et a été prise en charge par les sapeurs pompiers. Deux policiers ont été blessés  à Quimper après avoir été volontairement heurtés par un véhicule qui prenait part à la manifestation des gilets jaunes, a annoncé la préfecture du Finistère dans un communiqué. Les deux policiers ont été pris en charge par les secours et le conducteur du véhicule a été interpellé. Deux policiers ont été blessés  à Quimper après avoir été volontairement heurtés par un véhicule qui prenait part à la manifestation des gilets jaunes, a annoncé la préfecture du Finistère dans un communiqué. Dans l’Hérault, à Bessan, un automobiliste excédé a sorti un pistolet puis a tiré en l’air à deux reprises. Aucun blessé n’est à déplorer et l’homme a été interpellé, selon la gendarmerie. Participation, blessés, mort, interpellations et gardes à vue étaient au rendez-vous !

Et la suite ?

Selon plusieurs sources concordantes, plus de 40 000 gilets jaunes ont pris part à des blocages, opérations escargot et barrages filtrants dans tout le pays, ce 18 novembre.  Plusieurs gilets jaunes ont une nouvelle fois été blessés dans le Gard, l’Aisne ou encore dans le Cher, parfois grièvement. Repéré par le site de RTL, un événement a été créé sur Facebook appelant à de nouveaux blocages dès samedi prochain, 24 novembre. Déjà 10 000 participants et plus de 72 000 personnes intéressées !

Emmanuel Macron restera muet mais Édouard Philippe s’exprimera après un week-end de mobilisation et de blocages par les gilets jaunes en colère contre l’augmentation du prix du carburant. Le Premier ministre répondra aux questions de Laurent Delahousse ce soir, dans le journal de 20 Heures de France 2.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top