8:35 - lundi mai 20, 2019

Paris : Le corps du jeune autiste disparu aurait été retrouvé dans la Seine

164 Viewed Virginie A. 0 respond
police
Brigade fluviale de la Préfecture de Police de Paris / CC Ibex73

Le corps du jeune autiste qui avait disparu fin janvier aurait été retrouvé ce mardi matin dans la Seine par les pompiers de Paris.

Le corps aurait séjourné une quinzaine de jours dans l’eau. Ce dernier, repêché dans la Seine mardi matin vers 8 heures à hauteur du quai de Conti, comme le relate LCI, dans le 6e arrondissement de Paris, pourrait être celui de Jean Noah. Ce sont les plongeurs de la Brigade fluviale dont le centre de secours est amarré au fleuve qui l’ont repêché. La victime ne portait pas de papiers d’identité sur elle. Les vêtements correspondent. Après sa disparition, la préfecture l’avait décrit comme une personne avec « de grandes difficultés à communiquer » et « en rupture de traitement, ce qui entraîne chez lui des difficultés pour s’alimenter ».

« Nous savions que le jeune homme aimait l’eau et malheureusement, nous nous attendions à le retrouver dans la Seine. Nous attendons des confirmations mais il s’agit très vraisemblablement de Jean Noah, le mineur autiste disparu il y a presque un mois tout juste », indique une source policière à la chaîne d’information.

L’adolescent, âgé de 17 ans, n’avait plus donné signe de vie depuis le 23 janvier dernier. Ce jour-là, il avait regagné son domicile du 13e arrondissement parisien, après ses cours à l’Institut médico-éducatif. Vers 19 heures. il est est parti en courant de chez sa mère. Sa mère et son beau-père étaient descendus le chercher dans la rue, en vain. L’adolescent avait disparu. Le samedi 26 janvier, la préfecture de police de Paris avait diffusé un appel à témoin, avec le signalement du jeune garçon.

Le corps a été transporté à l’institut médico légal pour y être autopsié et identifié. L’enquête a été confiée à la Brigade des mineurs de la police judiciaire parisienne.

Vos réactions : (Les propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)