3:50 - mardi avril 23, 2019

Égypte : les images insoutenables de chevaux et chameaux battus destinés aux touristes

422 Viewed Jérémy Renard 0 respond
PETA
Une jument au bord de l'épuisement, se fait frapper en Égypte / Capture Youtube PETA Asia

Des images violentes, montrant les conditions d’exploitation de chevaux et chameaux pour le tourisme en Égypte, ont été dévoilées ce lundi par l’association de défense PETA.

Des chevaux au bord de l’épuisement, des chameaux violentés, ce sont les terribles images révélées ce lundi par l’association PETA qui milite pour la défense et les droits des animaux. Dans cette vidéo tournée en Égypte par des membres de l’association qui ont mené l’enquête, on peut-y voir des animaux exploités, servant à transporter les touristes à proximité de la pyramide de Khéops mais aussi à Saqqara et Luxor.

Vendus au marché lorsqu’ils ne servent plus…

Les animaux, dont la plupart d’entre eux sont épuisés par les conditions de travail et de la chaleur, sont fouettés pour transporter les visiteurs, sur leurs dos ou en calèche, sous une chaleur écrasante, sans sombre, nourriture ni eau. Plusieurs témoins ont également rapporté que des chameaux se faisaient battre au marché de chameaux de Birqash avant d’être vendus à des acteurs de l’industrie du tourisme. Face à ces actes de cruauté sans précédents, PETA demande à ce que l’utilisation d’animaux de labeur sur les sites touristiques en Égypte, soit interdite.

Au cours de la vidéo, une jument, à bout de souffle, s’effondre avant d’être contrainte de tirer une calèche, sous les coups de fouets de ses tortionnaires. Plusieurs chevaux souffrent de blessures qui sont dans la plupart du temps cachées par leurs selles. Les images montrent également des chameaux frappés par des hommes et des enfants, à coup de bâtons. La plupart d’entre eux avaient la face ensanglantée et l’un d’eux avait la bouche couverte d’écume.

Une lettre de PETA adressée au ministre du tourisme

« Il est honteux qu’en Égypte des animaux épuisés et émaciés soient battus et fouettés pour tracter sans cesse des visiteurs sous un soleil de plomb, alors que leurs pattes cèdent sous le poids de leur charge et qu’ils s’effondrent » déclare Cyril Ernst, porte-parole de PETA France. « PETA demande au ministère égyptien du tourisme de remplacer ces animaux maltraités par des moyens de locomotion modernes, tels que des voiturettes électriques, afin que les touristes puissent apprécier la riche histoire du pays sans soutenir la cruauté envers les animaux. »

PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et que nous n’avons pas à leur faire subir la moindre forme de maltraitance », indique que lorsque les chameaux vendus au marché de Birqash ne sont plus en mesure de porter des touristes pour faire le tour des pyramides de Gizeh et de Saqqara, ils sont renvoyés au marché pour finir à l’abattoir.

Vos réactions : (Les propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Filed in