Close

Paris : Des végans photographiés en train de faire griller un « chien » sur un barbecue

PETA

Un chien en train d'être grillé sur un barbecue au Champ de Mars à Paris / ©PETA

Une scène particulièrement choquante s’est déroulée ce vendredi au Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. Des militants PETA ont fait griller un « chien » sur une barbecue.

L’action menée ce vendredi à Paris, par l’association PETA, montrant des végans en train de griller un chien sur un barbecue, a fait son effet sur les promeneurs et touristes qui se trouvaient au Champ de Mars.

« Chien ou cochon : quelle différence ? Devenez végan ! » pouvait-on lire ce vendredi sur une pancarte affichée contre un barbecue, sur lequel gisait le cadavre d’un « chien » en train de cuir.

Si la mise en scène de ce faux chien sur un barbecue était saisissante, elle avait pour but d’interpeller les consommateurs à la veille de la Journée mondiale pour la fin du spécisme. Les membres de l’association distribuaient également des pamphlets explicatifs et tenaient des pancartes déclarant « Tous les animaux comptent. Devenez végan ! ».

Le but étant de faire réagir, touristes et promeneurs mais aussi d’interpeller les passants quant au fait qu’aucun être ne mérite d’être tué pour notre consommation et de les inviter à étendre leur compassion à tous les animaux. explique PETA dans un communiqué.

« En ce qui concerne leur capacité à souffrir et à ressentir la peur et la douleur, un chien n’est pas bien différent d’un cochon, d’un poulet ou d’une vache », déclare Marie-Morgane Jeanneau, porte-parole de PETA France. qui précise « Nous demandons à quiconque se sentant écœuré par l’idée de manger de la viande de chien de remettre en question sa consommation d’autres animaux et de faire la transition vers une alimentation végane, respectueuse de tous. »

L’association rappelle qu’en pleine saison de barbecues estivaux, chaque animal qui finit sur le grill était un individu intelligent, sensible et qui voulait vivre.

Des conditions d’abattage pas assez encadrées pour les cochons et jeunes porcelets

PETA dénonce les mauvaises conditions de traitement pour les cochons et jeunes porcelets dans les abattoirs. « Les cochons subissent des pratiques qui seraient illégales si les victimes étaient des chiens. Dans l’industrie de la viande, les jeunes porcelets se font couper la queue et castrer sans traitement antidouleur. À l’abattoir, ils sont suspendus la tête en bas et égorgés, souvent alors qu’ils sont encore conscients. » rapporte l’association qui ajoute que ces animaux disposent de « capacités cognitives égales et dans certains cas supérieures aux chiens » et que ces derniers doivent mériter un meilleur traitement.

PETA veut également rappeler à aux consommateurs de viande qu’il est « aujourd’hui plus facile que jamais d’avoir une alimentation variée et délicieuse sans soutenir le massacre d’animaux. »

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top