Close

Crash d’avion à Téhéran : les causes de l’accident sont incertaines

Avion Boeing 737

Avion Boeing 737 Ukraine International Airlines / CC BY-SA 2.0

Mercredi 8 janvier, un avion de la compagnie Ukraine International Airlines s’est écrasé peu de temps après son décollage, tuant l’intégralité de l’équipage et des passagers à bord.

L’avion partait de l’aéroport de Téhéran en Iran, et devait atterrir à Kiev en Ukraine. Selon le Monde, ce n’est qu’à une dizaine de kilomètres de l’aéroport iranien que l’avion s’est écrasé.

Parmi les victimes, il y avait 82 iraniens, 63 canadiens, 10 suédois, puis des afghans, des allemands et des britanniques. Le gouverneur adjoint de la province de Téhéran, Mohammad Tadhizadeh a aussi ajouté que 15 enfants ont été tué dans le crash.

Mais comment expliquer cet accident tragique ?

Les causes du crash sont encore incertaines. En effet, Le Parisien souligne que dans un premier temps, les autorités iraniennes ont suggéré une panne de l’avion. Puis, un porte parole du ministère des transports iraniens a affirmé que de l’un des moteurs de l’avion avait pris feu après le décollage.
Le vice-président de la compagnie ukrainienne, Igor Sosnovsky, a aussi signalé qu’il ne pouvait pas s’agir d’une erreur de l’équipage, ce dernier étant très « expérimenté ».

La compagnie aérienne Ukraine International Airlines a publié un communiqué sur leur page Facebook. Selon leurs dires, l’avion, un Boeing 737, avait passé son contrôle technique deux jours avant l’accident.

Même si cet accident survient quelques heures après les frappes iraniennes sur une base irakienne abritant des soldats américains, il ne faut pas y voir de lien.
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, demande la plus grande prudence et met en garde contre toute « spéculation » dans le contexte d’escalade de tension entre l’Iran et les Etats-Unis.

En attendant, Zelensky a confié au procureur général ukrainien l’ouverture d’une procédure criminelle pour comprendre ce qu’il s’est passé.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top