Close

Coronavirus. Un gendarme contrôle une femme qui a fait le plein de… bouteilles de coca

coca

Une femme contrôlé avec un caddie rempli de bouteilles de coca-cola / Capture France 3

Ils sont tombés sur une étonnante situation à la sortie d’un hypermarché…

Ce dimanche, dans l’édition 19/20 de France 3 national, un sujet était consacré aux contrôles effectués par la gendarmerie, à la sortie d’un hypermarché.

Les militaires souhaitant s’assurer que les personnes étaient bien en possession des attestations de déplacement dérogatoire. Ces dernières étant mise en place par le gouvernement dans le but de limiter un maximum le déplacement des français, dans le cadre des mesures de confinement liées au Covid-19.

Des gendarmes menacent une femme qui achète du coca-cola

"La prochaine fois, ça sera 135 euros d'amende !" Notre page principale a été censurée (160.000 abonnés) ! Rejoignez nous sur Quoidenews TV on est également sur Instagram https://www.instagram.com/quoi2newstv/ Extrait du 19/20 de France 3 national du 22/03/2020

Publiée par Quoidenews TV sur Samedi 21 mars 2020

« La prochaine fois, ça sera 135 euros d’amende! »

Une femme, le caddie remplit de bouteilles de coca-cola a attiré l’attention des gendarmes. Le gendarme ont rappelé à cette dernière que ses achats n’étaient pas considérés comme étant indispensable. Le militaire qui a rappelé à la cliente celle-ci sera « verbalisée à hauteur de 135 euros d’amende » pour ce type de comportement. « Je suis en train de faire mes courses, je n’ai pas une mauvaise attitude » lui a alors répondue cette dernière.

« Regardez ce que vous achetez. Vous prévoyez une gastro ou quoi ? » a rétorqué le gendarme.

Nos confrères de France 3 qui rappellent aux Français de limiter les sorties pour :

  • Faire ses courses seul pour une semaine ou 10 jours au moins.
  • N’acheter que des produits d’alimentation de première nécessité et des produits d’hygiène.

Des mesures qui risquent de se durcir au cours des prochains jours, face au non-respect des consignes du gouvernement par une minorité de personnes qui ne mesurent pas la gravité de la situation.

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top