Close

Attaque au couteau à Paris : « un acte de terrorisme islamiste » pour Darmanin

Un important dispositif a été mis en place autour du 11e arrondissement de Paris / Capture Cnews

Ce vendredi matin, aux environs de 11h45, une attaque à l’arme blanche est survenue devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.


Pour le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, cette attaque ne fait aucun doute et serait « un acte de terrorisme islamiste. » comme il a confié ce vendredi soir au journal télévisé de France 2.

L’attaque a fait deux victimes

Les deux victimes (un homme et une femme) fumaient une cigarette devant leur société de production, l’agence Premières Lignes, lorsqu’ils ont été victimes de cette violente attaque à l’arme blanche. Transportés en urgence vers deux hôpitaux de la région, les deux victimes se trouvent actuellement en urgence absolue mais leur pronostic vital n’est toutefois pas engagé.

» LIRE AUSSI – Paris : Une attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo fait deux blessés

Qui est le principal suspect ?

L’individu a quant à lui pris la fuite après les faits avant d’être appréhendé par la police. Un second homme a été placé en garde à vue quelques instants plus tard et est actuellement entendu par la police judiciaire. Selon LCI, une perquisition a été effectuée à Pantin en début de soirée où cinq homme ont été interpellés au cours de cette dernière.

Le principal suspect de l’attaque est âgé de 18 ans. Selon le ministre de l’Intérieur, cet homme d’origine pakistanaise avait été arrêté il y a un mois pour avoir un port d’arme, un tournevis mais n’était pas connu des services de police pour radicalisation. Il était arrivé sur le sol français il y a trois ans.

Une cellule de crise a été ouverte, place Beauvau. Le Premier ministre, Jean Castex et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin se sont rendus sur place quelques heures après l’attaque en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo et du patron du parquet national antiterroriste, Jean François Ricard.

Par La Rédaction

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top