Close

La nouvelle campagne PETA met en garde contre les dérives de la production de laine

PETA diffuse une nouvelle vidéo sur les conditions de maltraitance des moutons / Capture Youtube PETA France

La nouvelle campagne PETA met en garde contre les dérives de la production de laine.

Que ce soit pour la production de vêtements ou de viande, il est désormais de notoriété publique que l’industrie n’accorde que très peu de place à l’éthique dans son comportement vis-à-vis des animaux qu’elle utilise. Cependant, les techniques utilisées dans certains domaines sont encore peu connues du grand public. C’est notamment le cas de l’élevage de moutons pour la production de laine.

PETA a donc dévoilé sa nouvelle campagne en collaboration de l’humoriste Christine Berrou. A travers une vidéo longue de près de 2 minutes, cette dernière conte la vie d’un mouton né dans un élevage. Les images ont été tournées en Australie, premier pays producteur de laine au monde, et à qui la France importe une grande partie de la laine vendue sur son territoire.
Grâce à une succession d’images choc, la vidéo dénonce une industrie sanglante où beaucoup de moutons meurent avant d’atteindre l’âge adulte et subissent des traitements effroyables.

Les coups de pieds, de poings ou avec des objets parfois tranchants, la maltraitance et les mutilations sont monnaie courante. Il est notamment question d’une technique appelée le « mulesing » qui consiste à couper de gros morceaux de chair de l’arrière train des moutons sans aucune forme d’anesthésie afin d’éviter que des mouches bondent dans les plis de leur peau. Le moment de la tonte n’a quant à lui rien d’une partie de plaisir, au contraire. Les animaux sont parfois laissés plus de 24h sans boire ni manger afin qu’ils n’opposent pas de résistances aux gestes brusques des hommes chargés de cette tâche. Beaucoup étant payés au volume et non à l’heure travaillée, cela les pousse à travailler le plus rapidement possible, excluant toute force de délicatesse.

Le site internet PureBreak précise que « Certaines marques comme Zara, Gap et Uniqlo ont indiqué être contre le mulesing mais n’ont pas précisé si elles avaient pris la décision d’arrêter de produire des vêtements contenant de la laine venant d’Australie »

La solution selon PETA est très simple : ne pas acheter de produit fabriqué en laine. Il existe en effet de nombreux autres tissus synthétiques et respectueux de l’environnement qui sont aussi chaud que la laine. L’association propose également d’envoyer un message à une marque, Forever 21, afin de faire pression pour qu’ils cessent d’utiliser de la laine. Un formulaire est disponible via ce lien.

Par Léa Meira



Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top