Close

Nominations aux Grammys : The Weeknd, snobé, réagit

Le chanteur The Weeknd / CC - Salandco

Les nominations à la 63ème édition des Grammys Awards ont été révélées au début de la semaine et ont suscité de vives réactions. De nombreux acteurs de l’industrie musicale américaine se sont indignés de l’absence, sur la liste, de l’artiste le plus en vue du moment, The Weeknd.

Le chanteur canadien de 30 ans a lui-même exprimé son mécontentement sur les réseaux sociaux. La  prestigieuse cérémonie des Grammys, qui sera présentée par Trevor Noah en janvier prochain sur la chaîne américaine CBS, récompensera les meilleures œuvres musicales réalisées en 2020.

C’est l’Académie Nationale des Arts et des Sciences de Los Angeles qui se veut jury d’excellence, chaque année. Pour cette prochaine édition, elle a notamment nommé des artistes populaires comme la star américaine Beyoncé, le groupe coréen BTS ou encore la chanteuse anglaise Dua Lipa. À la surprise générale, The Weeknd n’a été retenu dans aucune catégorie. Pourtant, la sortie de son nouvel album After Hours en mars dernier, avec pour chanson phare Blinding Lights, a enregistré des chiffres de streaming record selon Rolling Stone. Ce succès indéniable a récemment été gratifié par une participation à l’événement sportif le plus suivi au monde, le Superbowl 2021. Abel Tesfaye, de son vrai nom, a donc décidé de condamner la cérémonie via ses réseaux sociaux.

Dans ce tweet, le chanteur canadien de 30 ans dénonce la corruption des Grammys et réclame des explications pour ses fans, comme pour toute l’industrie. D’autres artistes, comme Kid Cudi ou Elton John qui a participé au projet de l’album, se sont joints à sa cause.

« Blinding Lights, Chanson de l’Année, Disque de l’Année » a déclaré la vedette anglaise de 73 ans, sur sa page instagram.   

Une source a confié à Rolling Stone que le problème serait survenu lors d’une longue discussion, entre l’équipe de l’artiste et l’Académie, sur ses performances à venir qui pourraient coïncider les unes avec les autres. Toutefois, un représentant de l’Académie a démenti ces allégations.  

Par Joyce Adiahenot

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top