Close

Atteint du Covid-19, le célèbre cascadeur Rémy Julienne hospitalisé dans un état sérieux

Rémy Julienne lors de l'inauguration de sa place en 2016 / Capture Youtube

La légende de la cascade française, Rémy Julienne, est actuellement en réanimation. Âge de 90 ans, il a contracté le COVID-19. Il est actuellement sous surveillance à l’hôpital de Montargis.


Celui qui a tourné avec Belmondo, qui a fait les cascades des Gendarme de Saint-Tropez ou encore Taxi 2, est aujourd’hui en réanimation. Rémy Julienne est un cascadeur de génie qui a connu un succès international. Il s’était installé dans son village natal de Cepoy pour y couler des jours heureux. Depuis quelques jours, il a cependant été admis à l’hôpital dû à sa situation de santé. Ces proches ont confié que son état était plutôt « inquiétant ».

Son ami, et député LR du Loiret, Jean-Pierre Door explique sur Facebook. « Il est en réanimation depuis le début de la semaine dernière et son état de santé s’est aggravé ces dernières quarante-huit heures ». L’ancien maire de Cepoy, Jean-Paul Schouleur, explique de son côté : « les dernières nouvelles sont inquiétantes oui ». L’ancien élu garde quand même de l’espoir : « Rémy est un battant ».

Dans un communiqué publié sur le compte officiel Twitter du cascadeur, on peut-y lire que Rémy Julienne est « actuellement hospitalisé dans un état sérieux et stationnaire. Le corps médical met tout en œuvre pour s’occuper au mieux de lui. »

Rémy Julienne a régalé les Français en imaginant et en réalisant les cascades de plus de 400 films. Il a été le maître incontesté de la discipline en France. On retrouve sa marque de fabrique de La Grande Vadrouille à Taxi. Le casse-cou français a aussi assuré les cascades de six opus de James Bond. Une véritable success story.

Rémy Julienne avait plusieurs cordes à son arc. En 2002, il a même mis au point l’incroyable spectacle Moteur…Action ! pour l’ouverture du parc Walt Disney Studio en France. Depuis, ce spectacle a été repris aux États-Unis dans le parc d’Hollywood.

Il avait eu l’honneur en 2016 de voir une place lui être dédié dans son village natal, où il vit toujours, Cepoy. Pour cette occasion, son ami Jean-Paul Belmondo était venu lui rendre hommage. Un an plus tard, le cascadeur avait transmis ses archives à la Cinémathèque de Toulouse, soit plus de 2.5 tonnes de documents.

Par Emilie Autin

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top