Close

Disparition Delphine Jubillar. Qui s’est connecté mystérieusement au profil Facebook de la jeune femme ?

Delphine Jubillar / Capture FB

Nouveau rebondissement dans l’affaire sur la disparition de Delphine Jubillar. Une personne s’est brièvement connectée au profil Facebook de la jeune femme ce mercredi.


Une personne qui n’a pas encore été identifiée, s’est connectée au profil Facebook de Delphine Jubillar, a posté un message vide sur un groupe du réseau social avant de le supprimer quelques instants plus tard, rapporte BFMTV.

Ce nouveau fait vient s’ajouter aux interrogations des enquêteurs qui poursuivent leurs investigations suite à la disparition de la jeune femme de 33 ans à Cagnac-les-Mines (Tarn) dans la nuit du 15 au 16 décembre.

Toujours selon la chaîne d’information, une capture d’écran du message en question aurait été faite par ses proches qui ont aussitôt informé les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse.

Un mois que la jeune femme a disparu

Cela fait désormais près d’un mois que Delphine Jubillar n’a plus donné signe de vie. C’est son mari qui avait alerté de sa disparition le 16 décembre au matin après avoir constaté que la mère de famille n’était pas au domicile. Cette mère de deux enfants âgés de 6 et 18 mois était en instance de divorce. Dans un premier temps, des recherches avaient été effectuées autour du domicile familial. Les gendarmes qui avaient fait des fouilles dans les bois et plongeurs avaient sondés les lacs avoisinants. Des habitants de la commune avaient également participé à des recherches sans que cela n’aboutisse à une piste concrète. L’infirmière de 33 ans reste introuvable.

Pour Philippe Pressecq, avocat des proches de Delphine Jubillar, l’hypothèse d’ « une disparition volontaire que ce soit un départ ou qu’elle est mis fin à ses jours est du domaine de invraisemblable. » comme il l’explique au micro de France 3 Occitanie.

La piste criminelle est privilégiée

L’avocat a quant à lui précisé que qu’aucune personne de la famille n’était en possession des accès du compte de la jeune femme, ni même son mari Cédric Jubillar qui s’est constitué partie civile dans cette affaire. Les enquêteurs devraient prochainement déterminer si le compte Facebook de Delphine Jubillar a été victime d’un piratage ou non.

L’enquête se poursuit pour tenter de retrouver Delphine qui avait quitté le domicile familial en pleine nuit avec ses chiens mais qui n’est jamais revenue. Depuis le 23 décembre, une information judiciaire a été ouverte pour « arrestation, enlèvement, détention ou séquestration ». La piste criminelle est désormais privilégiée.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top