Close

Jean Castex : Quels sont les points importants à retenir des nouvelles mesures annoncées ce jeudi 4 mars

Jean-Castex, premier ministre / Capture Youtube

Ce jeudi 4 mars, Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures ayant pour but de faire diminuer la progression du coronavirus en France. Voici les points importants qui ont été annoncés lors de point presse.


Le Premier Ministre a de nouveau pris la parole ce jeudi pour donner de nouveaux éléments sur l’épidémie de Covid-19 qui continue de progresser en France malgré l’arrivée de plusieurs vaccins sur notre territoire. Afin de limiter au mieux la propagation du virus, Jean Castex a pris de nouvelles mesures ce jeudi soir.

Trois nouveaux départements placés sous surveillance renforcée

A ce jour, 20 départements étaient placés sous surveillance renforcée. Trois autres départements ont connue ces derniers jours une progression importante du virus qu’ils ont franchi le seuil de 250 pour cent milles. Ces derniers s’ajoutent donc à la liste des 20 départements qui font déjà l’objet d’une surveillance renforcée. Il s’agit des départements des Hautes Alpes, de l’Aine et de l’Aube.

Le Pas-de-Calais confiné en week-end

Le communes de Nice et Dunkerque font actuellement l’objet d’un confinement les Week-end. Ce jeudi soir, Jean Castex a décidé d’étendre cette mesure à la région du Nord-Pas-de-Calais. « Les règles du confinement s’y appliqueront dès ce week-end du samedi 8h00 au dimanche 18 heures. » a fait savoir Jean Castex.

Le Premier Ministre a également annoncé la fermeture des grandes surfaces commerciales non-alimentaire de plus de 5000 mètres carrés, dans ce département.

La région Ile-de-France ne sera quant à elle pas impactée par un confinement les week-ends.

La limitation des grandes-surface

Les autres départements placés sous surveillance renforcée, devont être contraints de fermer les centres commerciaux non-alimentaire de plus de 10.000 mètres carrés alors que la jauge était jusqu’à présent fixée pour les centre commerciaux de plus de 20.000 mètres carrés, a rappelé Jean Castex.

« L’obligation du port du masque sera étendu à toutes les zones urbaines de ces départements où elle ne s’applique pas encore. » a annoncé le Premier Ministre.

Des restrictions mises en place dans certains espaces public

Après les images montrant des quais de seine bondés le weekend dernier à Paris, le Premier Ministre a annoncé que des restrictions allaient être mises en place dans certains espaces public. « Les Préfets seront invités en concertation avec les maires concernés, à interdire ou à réglementer l’accès à certains sites très fréquentés pendant les week-ends où l’on observe des regroupements de masse, sans masque ni distanciation. » a fait savoir Jean Castex qui ajoute que « Les Préfets pourront être amenés à interdire les manifestations organisées dans l’espace public notamment pendant les week-ends lorsqu’elles présenteront un risque sanitaire avéré au regarde de leurs conditions d’organisation. »

Réduire les contact sociaux et familiaux

Jean Castex a jugé l’importance de réduire les contact sociaux et familiaux en cette période comme cela avait été recommandé pour les fêtes de noël, avec une limitation des personnes dans les famille et chez les amis. « Nous devons faire l’effort de réduire nos contacts sociaux et familiaux. » Jean Castex préconise donc des rassemblements de six personnes maximum aussi bien dans les familles que chez les amis. « On sait que c’est souvent la que les transmissions s’opèrent. Je vous demande vraiment d’observer cette règle de prudence au cours des prochaines semaines. »

Limiter les déplacements pour les personnes qui habitent dans les départements placés sous surveillance renforcée

Jean Castex a invité les habitants des 23 départements concernés par une surveillance renforcée, à limiter leur déplacement et ne pas sortir autant que possible de leur département ou de leur région. « C’est une demande de simple bon sens. » a rappelé Jean Castex qui a précisé que le virus frappait encore de manière inégale les différentes parties de notre territoire.

Les vaccins concernant les personnes de 50 à 74 ans inclus

Les personnes ayant entre 50 et 74 ans peuvent se faire vacciner chez leur médecin traitant par le vaccin Astra Zeneca si elles présentent de très haut risque de forme grave et dans un centre de vaccination avec une prescription pour se faire administrer le vaccin Pfizer-BioNTech.

Pour les personnes de 50 à 74 ans qui présentent des risques de forme grave, elles peuvent se faire vacciner chez leur médecin traitant par le vaccin Astra Zeneca.

Enfin, toutes les personnes de 50 à 74 ans qui ne présentent pas de problème de santé, pourront se faire vacciner à la mi-avril, a fait savoir Jean Castex ce jeudi soir.

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top