Close

La colère du pharmacien Bruno Fellous face au gouvernement : « On ose nous envoyer un flacon de dix doses, c’est inadmissible !»

Bruno Fellous face au député Jean Terlier (LREM) / Capture CNews

Invité à réagir sur la stratégie vaccinale du gouvernement dans l’émission Morandini Live sur Cnews, le pharmacien Bruno Fellous a exprimé sa colère face à la politique de vaccination mise en place par l’exécutif.


Ce mardi matin, Jean-Marc Morandini recevait dans son émission le médecin généraliste Ludovic Toro, le député Jean Terlier (porte-parole de la République en marche) et Jérôme Rivière, député européen du Rassemblement National.

Au cours du débat qui portait sur la politique de vaccination mise en place par le gouvernement, Jean-Marc M. a joint par téléphone, Bruno Fellous, un pharmacien exerçant à Levallois-Perret, qui a déjà pris part à de nombreux débats télévisés sur la situation sanitaire liée au Covid-19 en France.

« Je ne comprend pas comment on peut vacciner dix personnes avec le nombre de client que l’on a (…) »

Bruno Fellous, Pharmacien à Levallois-Perret.

Bruno qui a très vite exprimé sa colère sur la stratégie vaccinale en France, tout en s’adressant au porte-parole de LREM et député Jean Terlier : « La semaine prochaine, on va recevoir un flacon de dix doses par pharmacie, au détriment des médecins. C’est inadmissible. Vous voyez le pharmacien vacciner dix personnes par semaine ? » a-t-il ainsi exprimé à l’antenne.

C’est ça la mise en place de la grande vaccination ?

Ludovic Toro, médecin généraliste et maire de Coubron.

Des propos qui ont été soutenus par l’élu et médecin généraliste, Ludovic Toro présent en plateau. « Merci pour tes mots, Bruno. Ce sont les mots de tous les pharmaciens avec qui je travaille. Il va recevoir un flacon que l’on ne donnera pas aux généralistes. C’est ça la mise en place de la grande vaccination ? Pendant 15 jours, je n’aurais aucun vaccin. » a-t-il expliqué face au député, Jean Terlier qui a tenté comme il pouvait de défendre la stratégie vaccinale du gouvernement : « Les vaccins vont arriver. A partir du 15 mars la montée en puissance va s’accélérer. C’est une mise en place de cette stratégie. » a tenté de se justifier ce dernier avant d’ajouter « Aujourd’hui, il y a une multiplication par trois du nombre de dose qui vont être mises par semaine à destination des médecins et des pharmaciens. »

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top