Monde

Mort du Prince : Qui était Philip Mountbatten ?

Le Prince Philip est mort à l’âge de 99 ans. Après plus de 70 ans au côté de la Reine Elisabeth II, le prince consort a eu une vie bien rempli. Entre jeunesse grecque et gloire anglaise, le Prince Philip était apprécié par tous les Britanniques.


La famille royale britannique a perdu un de ses membres. Ce matin, Buckingham a annoncé le décès du prince Philip à l’âge de 99 ans. Mari de la Reine Elisabeth, il a eu une vie de service dédié à son épouse et ses sujets. Il l’a accompagné pendant plus de 70 ans dans toutes ses missions, ses hauts comme ses bas.

Philip Mountbatten est né au palais de Mon Repos, sur l’île grecque de Corfou le 10 juin 1921. A sa naissance, Philip est déjà prince. Par son père, prince André de Grèce, il est descendant des rois de Grèce et du Danemark. Sa mère, Alice de Battenburg, lui transmet ces origines princières allemandes. Le jeune Philip n’a pourtant pas une enfance dorée. A 18 mois, sa famille est contrainte de s’exiler. La fin de la Première Guerre Mondiale a fait tomber la famille royale grecque, banni par un tribunal révolutionnaire.

A bord du navire de l’empire britannique, la famille se réfugie quelques années en France, à Saint-Cloud notamment. A sept ans, le jeune prince rejoint son oncle en Grande-Bretagne. Sa famille vole en éclat alors qu’il mène une enfance solitaire. Comme le rapporte FranceInfo, son père s’est installé à Monte-Carlo avec une maitresse, sa mère elle est dépressive. Elle est aussi victime de crises mystiques, avant d’être diagnostiqué schizophrène. Philip a aussi quatre soeurs, qui épousent toutes des princes allemands. L’un d’entre eux se liera notamment avec le régime nazi. L’une d’elles meurt dans un tragique accident d’avion. L’oncle que Philip a rejoint au Royaume-Uni décède d’un cancer quand le prince a 17 ans.

Le jeune homme fait donc ces classes à la Royal Navy, au collège de Darmourth. Brillant élève et prince, il se voit confier une mission de la plus haute importance en 1939. Philip doit servir ce chaperon aux deux jeunes princesses en visite royale dans son collège : Elizabeth et Margaret. Elizabeth n’a que 13, mais elle est déjà sous le charme de cet ambitieux cadet.

Peu après, la Seconde Guerre Mondiale éclate. Le jeune prince se bat sous l’étendard britannique. Il se distinguera plusieurs fois, gagnant même des décorations et le rang d’officiers. Il n’a cependant pas oublié la jeune princesse, avec qui il échange beaucoup de lettre. Pour Noël 1943, Elizabeth convainc son père d’inviter le jeune Philip.

C’est en 1946 que Philip demandera au Roi George VI la main de sa fille. Au palais de Buckingham, cette union inquiète. Le Roi y est réticent, tout comme le gouvernement britannique. Philip est alors perçu comme un prince de nulle part et de rien, étranger et sans le sou il passe mal. Mais, George VI cède à sa fille : le 20 novembre 1947 le mariage est célébré.

Le jeune homme est fou amoureux de son épouse. Pour elle, il a renoncé à tout. En devenant Philip Mountbatten, duc d’Edimbourg, il est devenu anglican et a renoncé à ses prétentions aux trônes européens. Après un voyage de noces, le jeune couple s’installe à Malte. Le prince Philip vient d’y être muté et fait commandant. Sa carrière navale a le vent en poupe.

La mort prématurée de George VI met fin à l’insouciance du couple. Elizabeth est propulsé sur le trône le 6 février 1952. Philip doit sacrifier sa carrière pour la suivre sur le trône. En privé, il est le chef de sa petite famille quand en public il est l’ombre de sa femme. Toujours deux pas derrière elle, il veille sur la femme de sa vie. Malgré les diverses rumeurs d’infidélité, il lui reste toujours fidèle.

Direct et drôle, il a aussi tenu plusieurs propos polémiques, qui se sont toujours estompés. Le correspondant royal de la BBC a calculé que le mari de la reine a assisté à plus de 22 000 événements publics, prononcé plus de 5 400 discours et rendu plus de 600 visites à l’étranger. Il se décrivait lui-même comme l’expert mondial des inaugurations de plaque.

Le couple royal a eu la chance d’avoir quatre enfants : Charles, héritier du trône, Anne, Andrew et Edward. Ces enfants leur ont donné plusieurs scandales, mais aussi petits enfants et arrières petits-enfants comme le note Gala. La mort de Lady Diana bouleversa la famille entière. Malgré tout, le prince est toujours resté dans le cœur des britanniques. Philip avait pris sa retraite en 2017, alors qu’il a atteint 95 ans. Il était réapparu en public qu’à de rares exceptions comme des mariages royaux.

A la mi-mars, il était apparu avec une mauvaise mine à sa sortie d’un hôpital londonien. Il y avait été hospitalisé un mois après avoir subi une intervention pour un problème cardiaque préexistant. C’est donc après cette vie bien rempli que le prince Philip est décédé ce 9 avril. Le Royaume-Uni pleure ce prince bien aimé, resté toute sa vie dans l’ombre de sa reine.

Par Émilie Autin

Votre réaction suite à cet article ?

Articles similaires