Close

Les propos surréalistes d’un conseiller EELV qui s’oppose au vote d’une subvention pour un club de bateaux à voile parce que ces derniers… pollueraient

Quentin Bernier-Gravat (EELV) / Capture Twitter

Le conseiller municipal EELV de Vincennes (Val-de-Marne), Quentin Bernier-Gravat, s’est opposé au vote d’une subvention au Yacht Club de la ville pour une raison tout aussi surprenante qu’incohérente.


Il aura ramé pendant plusieurs minutes avant de sombrer… Quentin Bernier-Gravat qui participait au conseil municipal de cette commune du Val-de-Marne, ce mercredi 14 avril, a fait rire l’ensemble des représentants après des propos surréalistes que le conseiller municipal EELV a tenu.

« La raison de votre abstention, c’est parce que la pratique la voile est polluante… »

Charlotte Libert-Albanel, maire UDI de Vincennes (Val-de-Marne)

Alors que déroulait un vote pour la subvention d’un Yacht Club de la ville, Quentin B.G. s’est abstenu. Face à son abstention, la maire UDI, Charlotte Libert-Albanel lui a alors demandé les raisons de son choix. « Est-ce que vous pourriez-nous donner un élément d’explication pour le Yacht Club ? » a lancé cette dernière au conseiller municipal EELV qui répond : « Nous ne subventionnons pas ses sports qui émettent des polluants ».

Face à la réponse surprenante du membre EELV ayant confondu les gâteaux à moteurs et les bateaux à voile, l’élue lui a alors rétorqué : « On est à peu près sur le même niveau de polémique que les aviateurs. » avant que cette dernière n’ajoute « La raison de votre abstention, c’est parce que la pratique la voile est polluante… ».

« J’avais bossé mes partiels, un peu moins mes dossiers »

Quentin Bernier-Gravat (EELV)

Remarquant qu’il venait de commettre une énorme bourde sur un sujet qu’il ne semblait pas maîtriser, Quentin Bernier-Gravat, a préféré couper son micro et couper court au débat comme en témoignent les images de la vidéo du conseille municipal. Vidéo qui est depuis relayée en boucle sur les réseaux sociaux, ayant notamment fait réagir plusieurs personnalités de la classe politique comme le membre des Républicains, Eric Ciotti, le représentants des Patriotes, Florian Philippot ou encore le maire de Béziers, Robert Ménard.

Suite à ses propos surprenant, Quentin Bernier-Gravat a fait son méa culpa sur son compte officiel Twitter, justifiant ainsi sa remarque : « Depuis toujours @EELV est pour la captation vidéo des conseils municipaux. Au nom de la transparence Et ok, parfois on regrette J’avais bossé mes partiels, un peu moins mes dossiers, méa culpa #Vincennes@94_politics. »

Par Jérémy Renard

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdites et seront immédiatement supprimées par nos équipes.)
scroll to top