Close

« Gilets jaunes » : Édouard Philippe annonce « des moyens exceptionnels » avec le déploiement de 65.000 policiers dans toute la France samedi

Édouard Philippe

Le Premier ministre, Édouard Philippe, ce jeudi au Sénat / Capture Youtube Public Sénat

Ce samedi, 65.000 policiers seront déployés sur tout le territoire pour faire face à toutes les violences qui pourraient survenir au cours de l’acte IV du mouvement des gilets jaunes.

Ce samedi 8 décembre, les autorités craignent d’importantes violences après les nombreux appels de manifestation sur les réseaux sociaux. Le Premier ministre, Édouard Philippe, qui s’est exprimé jeudi devant le Sénat a annoncé des « des moyens exceptionnels » pour ce samedi.

65.000 policiers et forces de l’ordre mobilisés sur tout le territoire

Le Premier ministre qui a également précisé que 65.000 policiers et membres des forces de l’ordre seront mobilisés sur tout le territoire pour cette quatrième grande journée du mouvement des « « gilets jaunes » qui s’annonce comme étant la plus violente. Face aux membres du gouvernements, députés et élus, Édouard Philippe a rappeler que les autorités « continuerons à interpeller et à traduire en justice toute personne prise en flagrant délit de violence ou de dégradation. » puis d’ajouter « Nous nous battrons contre la haine et contre la violence qui s’exprime dans une incroyable violence. »

De son côté, Emmanuel Macron qui ne s’est pas encore exprimé publiquement, a toutefois réagi sur les réseaux sociaux à la suite de sa visite du Puy-en-Velay ce mardi 4 décembre. Visite au cours de laquelle le chef de l’état a été hué puis insulté. Sur Twitter, le Président de la République s’est exprimé envers les agents de la Préfecture du Puy-en-Velay « À travers vous, c’est l’État qui a été attaqué. Mais qui d’autre que l’État répond à la colère de chacun ? Qui éduque ? Qui soigne ? Qui aide ? C’est vous. Je ne laisserai jamais attaquer l’État pour cette raison. Votre tristesse je la partage. Je suis fier de vous. »

Plusieurs députés et membres du gouvernement demandent l’appel au calme

Depuis ce jeudi, le #StopViolences est désormais présent sur le réseau social Twitter. Plusieurs députés de LREM ainsi que des députés de plusieurs département, ont lancé des appels au calme à travers des messages vidéos d’apaisement. 

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

scroll to top