Close

« Gilets jaunes » : Édouard Philippe annonce « des moyens exceptionnels » avec le déploiement de 65.000 policiers dans toute la France samedi

Édouard Philippe

Le Premier ministre, Édouard Philippe, ce jeudi au Sénat / Capture Youtube Public Sénat

Ce samedi, 65.000 policiers seront déployés sur tout le territoire pour faire face à toutes les violences qui pourraient survenir au cours de l’acte IV du mouvement des gilets jaunes.

Ce samedi 8 décembre, les autorités craignent d’importantes violences après les nombreux appels de manifestation sur les réseaux sociaux. Le Premier ministre, Édouard Philippe, qui s’est exprimé jeudi devant le Sénat a annoncé des « des moyens exceptionnels » pour ce samedi.

65.000 policiers et forces de l’ordre mobilisés sur tout le territoire

Le Premier ministre qui a également précisé que 65.000 policiers et membres des forces de l’ordre seront mobilisés sur tout le territoire pour cette quatrième grande journée du mouvement des « « gilets jaunes » qui s’annonce comme étant la plus violente. Face aux membres du gouvernements, députés et élus, Édouard Philippe a rappeler que les autorités « continuerons à interpeller et à traduire en justice toute personne prise en flagrant délit de violence ou de dégradation. » puis d’ajouter « Nous nous battrons contre la haine et contre la violence qui s’exprime dans une incroyable violence. »

De son côté, Emmanuel Macron qui ne s’est pas encore exprimé publiquement, a toutefois réagi sur les réseaux sociaux à la suite de sa visite du Puy-en-Velay ce mardi 4 décembre. Visite au cours de laquelle le chef de l’état a été hué puis insulté. Sur Twitter, le Président de la République s’est exprimé envers les agents de la Préfecture du Puy-en-Velay « À travers vous, c’est l’État qui a été attaqué. Mais qui d’autre que l’État répond à la colère de chacun ? Qui éduque ? Qui soigne ? Qui aide ? C’est vous. Je ne laisserai jamais attaquer l’État pour cette raison. Votre tristesse je la partage. Je suis fier de vous. »

Plusieurs députés et membres du gouvernement demandent l’appel au calme

Depuis ce jeudi, le #StopViolences est désormais présent sur le réseau social Twitter. Plusieurs députés de LREM ainsi que des députés de plusieurs département, ont lancé des appels au calme à travers des messages vidéos d’apaisement. 

Vos réactions : (Les insultes et propos racistes, homophobes, sexistes, handiphobes ainsi que les blagues stigmatisantes sont interdits et seront immédiatement modérés par nos équipes.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Leave a comment
scroll to top